Comprendre et interpréter les différents ratios financiers

 

L’importance de comprendre et interpréter adéquatement les différents ratios financiers

Lorsque vous décidez d’acheter des actions, vous faites en fait un placement dans l’avenir d’une société. Vous voulez investir dans une compagnie qui sera rentable et prendra de l’expansion, de sorte que la valeur de ses actions augmentera au même taux que sa croissance intrinsèque.

Par contre, comme il est très difficile de savoir ce que les années à venir nous réservent pour une entreprise donnée, il faut s’en remettre à d’autres méthodes pour justifier nos décisions d’investissement.

L’étude de l’état financier actuel et passé d’une entreprise bien qu’imparfait, demeure la meilleure façon de déterminer à quoi pourraient ressembler les résultats financiers futures d’une entreprise.

Malheureusement, comme les gens n’ont pas ou presque pas de connaissances en comptabilité, ils trouvent que les états financiers présentent une masse confuse de chiffres et un jargon comptable compliqué.

Cependant, si ils prenaient le temps d’étudier la présentation et le rôle de ces états et qu’ils apprenaient la signification de quelques termes comptables, ils trouveraient que comprendre et analyser les états financiers d’une compagnie n’est pas si difficile.

Le contenu de cette page du blog, vise à vous servir de guide de base pour consulter et comprendre les états financiers et ainsi, apprendre ce que vous devez chercher dans une entreprise pour déterminer si son titre constitue un placement à fort potentiel.

Par exemple, pour en savoir plus au sujet des projets d’avenir d’une société, il faut lire le message du président dans les rapports annuels et les communiqués de la compagnie. Vous devrez également vous renseigner sur le secteur d’activité de l’entreprise et sur l’économie en général en lisant la section financière des journaux, vos magazines financiers préférés, entre autres.

COMPRENDRE LES ÉTATS FINANCIERS:

Les états financiers constituent en quelque sorte un résumé des activités d’une entreprise: ils indiquent ce qu’elle possède et ce qu’elle doit ainsi que son bénéfice (ou ses pertes) pour une période donnée, soit généralement un an. Il est important que quiconque envisage d’investir dans des actions d’une entreprise puisse comprendre et analyser ses états financiers car ses documents sont très révélateurs de sa santé financière.

QU’EST-CE QUI COMPOSE LES ÉTATS FINANCIERS:

  • Le rapport annuel

Le bilan

l’état des résultats

l’état des bénéfices non répartis

l’état de l’évolution de la situation financière

les notes afférentes aux états financiers

ef2

 

1-LE RAPPORT ANNUEL:

On trouve les états financiers d’une entreprise dans son rapport annuel aux actionnaires. En plus de fournir des états financiers, il contient également d’autres renseignements précieux, tels que le message du président (ou des administrateurs) aux actionnaires qui traite des faits importants de dernier exercice, commente sur les perspectives d’avenir et parle de points tels que les relations avec les employés, les projets d’expansion, des changements au niveau de la direction et des produits.

Le rapport peut aussi contenir des statistiques comparatives pour les 5 ou 10 derniers exercices, des renseignements sur les différents secteurs d’activité de la société, des graphiques, des tableaux, des photos des usines, des produits et des services de la compagnie.

La quantité de renseignement peut varier, mais tous les rapports annuels doivent comprendre un bilan, un état des résultats, un état des bénéfices non répartis et un état de l’évolution de la situation financière.

ef3

2-LE BILAN:

Le bilan présente la situation financière d’une société à une date donnée. Dans les rapports annuels, cette date correspond généralement au dernier jour de l’exercice financier de l’entreprise.

La première partie du bilan indique ce que la compagnie possède et ce qui lui est dû. C’est ce que l’on appelle l’actif. La seconde partie du bilan indique ce que la compagnie doit, c’est-à-dire, le passif. Finalement, la dernière partie indique l’avoir des actionnaires, ce qui représente la participation des actionnaires dans la société. L’avoir des actionnaires constitue l’excédent de l’actif de l’entreprise sur son passif. En conséquence, le total de l’actif de la compagnie est égal à la somme de son passif et de l’avoir des actionnaires.

Exemple d’un bilan d’entreprise simplifié:

ACTIF: 20 000 000$

PASSIF: 6 000 000$

AVOIR DES ACTIONNAIRES: 14 000 000$

TOTAL DU PASSIF ET DE L’AVOIR DES ACTIONNAIRES: 20 000 000$

ef1

3-L’ÉTAT DES RÉSULTATS:

L’état des résultats est le rapport financier qui indique les revenus touchés par une compagnie au cours de l’exercice pour la vente de ses produits ou services et les charges qu’elle a engagé aux fins des matières premières, des salaires et charges sociales, de son exploitation, de ses taxes et impôts et des autres éléments exigeant des sorties de fonds.

La différence entre les revenus et les charges représente le bénéfice brut ou la perte brute de l’exercice. Une fois retranché le versement d’impôts sur le revenu, ce qui reste constitue le bénéfice net ou la perte nette, lequel peut servir (si bénéfice) notamment à verser des dividendes aux actionnaires.

Ainsi, l’état des résultats donne les renseignements suivants au sujet d’une entreprise:

-Il indique la provenance des produits et la nature des charges;

-Il fait voir si le bénéfice est suffisant pour assurer la rentabilité de l’exploitation et procurer un revenu (dividende) aux actionnaires.

On doit souligner ici que dans l’analyse de la situation financière d’une compagnie, sa capacité de gain est de première importance. La preuve de la solidité financière d’une société et de son titre réside dans sa capacité de gain, c’est-à-dire, quel bénéfice elle peut réaliser et dans quelle mesure ce bénéfice sera stable. C’est l’état des résultats qui permet d’évaluer cette capacité de gain.

Exemple d’un état des résultats d’entreprise simplifié:

REVENUS: 10 000 000$

CHARGES: -7 000 000$

BÉNÉFICE AVANT IMPÔTS: 3 000 000$

IMPÔTS(15%): -450 000$

BÉNÉFICE NET: 2 550 000$

*Voilà qui exprime clairement la plus grande différence entre une entreprise et un particulier au niveau fiscal. L’entreprise paye ses impôts sur son revenu après les dépenses, tandis que le particulier paye ses impôts sur son revenu avant les dépenses.

4-L’ÉTAT DES BÉNÉFICES NON RÉPARTIS:

Le bénéfice ou la perte du plus récent exercice d’une entreprise est calculé aux fins de l’état des résultats, pour être ensuite inscrit à l’état des bénéfices non répartis. Les bénéfices non répartis sont des bénéfices qui ont été réalisés au fil des ans et qui n’ont pas été distribués aux actionnaires sous forme de dividendes. Ces bénéfices cumulés leur reviennent de droit; cependant les administrateurs ont décidé de les réinvestir dans l’entreprise.

L’état des bénéfices non répartis constitue un relevé des bénéfices conservés dans l’entreprise d’un exercice à l’autre. Le bénéfice de la période est ajouté au solde des bénéfices non répartis paraissant à l’état de l’exercice antérieur, ou en est retranché lorsque l’entreprise subit une perte. Les dividendes versés en cours d’exercice sont soustraits dans cet état.

exemple d’un état des bénéfices non répartis simplifié:

SOLDE À L’OUVERTURE DE L’EXERCICE: 20 000 000$

BÉNÉFICE NET DE L’EXERCICE: 2 500 000$

SOLDE : 22 500 00$

DIVIDENDE SUR ACTIONS ORDINAIRES: -1 000 000$

SOLDE À LA CLÔTURE DE L’EXERCICE: 21 500 000$

ef4

 Depuis 2014, le choix des investisseurs gagnants!

Investir en bourse avec MIA = succès

91.7% de nos abonnés renouvellent après 1 an

Découvrez la page de présentation MIA!

 

5-L’ÉTAT DE L’ÉVOLUTION DE LA SITUATION FINANCIÈRE:

Bien que le bilan présente la situation financière d’une entreprise à un moment précis et que l’état des résultats résume ses activités d’exploitation pour l’exercice, aucun de ces états n’indique de quelle manière sa situation financière a évolué d’un exercice à l’autre.

L’état de l’évolution de la situation financière permet  de combler cette lacune puisqu’il fournit de l’information sur les rentrées et les sorties de fonds pour l’exercice. Ainsi, l’état de l’évolution de la situation financière aide les investisseurs à évaluer la liquidité et la solvabilité d’une compagnie de même qu’à évaluer sa capacité de s’autofinancer, de rembourser ses dettes, de réinvestir dans ses activités, de racheter de ses propres actions et de verser des dividendes à ses actionnaires.

Au fins de l’état de l’évolution de la situation financière, l’encaisse s’entend généralement de l’argent en banque, déduction faite des emprunts à court terme, et des placements à court terme. Cet état financier fournit des détails sur les mouvements de trésorerie et les causes de ces variations.

L’état de l’évolution de la situation financière illustre les mouvements de trésorerie pour un exercice donné, mouvement classés selon les trois catégories suivantes:

-Les activités d’exploitation: Présentent le bénéfice net de l’entreprise redressé pour tenir compte de divers éléments qui n’entraînent aucune rentrée ou sortie de fonds, tels l’amortissement et la quote-part du bénéfice. D’autres redressements sont effectués en regard au produits et aux charges qui n’ont pas encore donné lieu à des rentrées ou à des sorties de fonds, comme par exemple les débiteurs et les créditeurs.

-Les activités de financement: Incluent le produit des émissions d’actions, les fonds levés grâce à des financements par emprunt à long terme, les remboursements de la dette à long terme, les variations des emprunt bancaires à terme, les montants engagés dans des rachats d’actions de l’entreprise ou des versements de dividende aux actionnaires, etc.

-Les activités d’investissement: Présentent notamment les sorties de fonds en vue d’acquérir des immobilisations, les sorties de fonds pour l’acquisition d’autres entreprises, le produit en espèces des cessions d’éléments d’actif ou de placements, les revenus de placement sous formes d’espèces, etc.

-exemple d’un état de l’évolution de la situation financière d’entreprise simplifié:

ACTIVITÉ D’EXPLOITATION:

-BÉNÉFICE AVANT ÉLÉMENTS ETRAORDINAIRES: 1 086 000$

-AMORTISSEMENT: 556 000$

-PART DES ACTIONNAIRES MINORITAIRES 12 000$

-QUOTE PART DU BÉNÉFICE DE SOCIÉTÉS AFFILIÉES: -5 000$

-VARIATION NETTE DES ÉLÉMENTS HORS CAISSE DU FONDS DE ROULEMENT D’EXPLOITATION:  -351 000$

SOLDE DES ACTIVITÉS D’EXPLOITATION: 1 298 000$

ACTIVITÉS DE FINANCEMENT:

-PRODUIT DE L’ÉMISSION D’ACTIONS: 750 000$

-REMBOURSEMENT DE LA DETTE À LONG TERME: – 400 000$

-EMPRUNT BANCAIRE À LONG TERME: 50 000$

-DIVIDENDE VERSÉ: -387 500$

SOLDE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT: 12 500$

ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT:

-ACQUISITION D’IMMOBILISATIONS: -900 000$

-PRODUIT DE LA CESSION D’IMMOBILISATIONS: 75 000$

-REVENUS DE PLACEMENT SOUS FORME D’ESPÈCES: 2 000$

SOLDE DES ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT: -823 000$

AUGMENTATION OU DIMINUTION DE L’ENCAISSE: 487 500$

ENCAISSE AU DÉBUT DE L’EXERCICE: 1 681 500$

ENCAISSE À LA CLÔTURE DE L’EXERCICE: 2 169 000$

6-LES NOTES AFFÉRENTES AUX ÉTATS FINANCIERS:

Dans l’intérêt des actionnaires, il faut apporter aux états financiers un grand nombre de précisions. Toutefois, si ces précisions étaient données dans les états financiers mêmes, elles les surchargeraient au point d’en rendre la lecture impossible.

Donc, on présente ces renseignements dans une série de notes afférentes aux états financiers. Il est essentiel que les investisseurs lisent ces notes et les comprennent car elles fournissent de précieux renseignements sur la situation financière d’une entreprise.

 

ef2

 

LES PRINCIPAUX RATIOS FINANCIERS:

L’instrument le plus couramment utilisé pour analyser les états financiers d’une entreprise est ce qu’on appelle un ratio. Voici les principaux ratios financiers que doit connaître et maîtriser l’investisseur en bourse.

1-LES RATIOS DE LIQUIDITÉ:

Ils aident l’investisseur à évaluer la capacité d’une entreprise à convertir en espèces ses éléments d’actif de sorte à satisfaire à ses obligations à court terme et ainsi à disposer d’un montant suffisant de fonds de roulement.

-Fonds de roulement ou l’actif net à court terme:

Allez au bilan de l’entreprise et soustrayez le total du passif à court terme du total de l’actif à court terme.

formule: Actif à court terme – Passif à court terme

La capacité d’une entreprise à régler ses obligations, à augmenter son chiffre d’affaires et à profiter des occasions lorsqu’elles se présentent, dépend en grande partie de la situation de son fonds de roulement. Un fonds de roulement insuffisant et l’impossibilité de réaliser promptement l’actif à court terme sont souvent la cause de l’échec d’une entreprise.

-Ratio de fonds de roulement ou ratio de liquidité générale:

Toujours dans le bilan, trouvez le total de l’actif à court terme et divisez-le par le total du passif à court terme

formule: Actif à court terme / Passif à court terme

Règle générale, un ratio de liquidité générale d’au moins 2.00 est jugé bon, mais il n’a rien d’exceptionnel parce qu’il signifie simplement qu’il existe 2$ d’encaisse et de quasi-espèces pour régler chaque dollar de dettes. Toutefois, si l’actif à court terme d’une société A était composé à 50% d’encaisse et que l’actif à court terme d’une société B comptait 90% de stocks et que toutes les deux affichaient un ratio de liquidité générale de 2.00, la société A serait en meilleure position parce que ses liquidités lui permettraient de régler ses dettes à court terme plus aisément et plus rapidement que la société B.

De plus, si un ratio de 2.00 est jugé bon, peut-on dire qu’un ratio de 20.00 est dix fois meilleur? On doit répondre: non. En effet, si le ratio de fonds de roulement d’une société dépasse 5.00 et qu’il se maintienne toujours à un niveau aussi élevé, il est possible que la compagnie accumule des fonds inutilement, ce qui pourrait signifier des problèmes au chapitre des ventes (trop de stocks) ou une mauvaise gestion financière.

-Ratio de liquidité relative:

Toujours au bilan, trouver le total de l’actif à court terme déduisez de celui-ci les stocks et ensuite divisez le résultat par le total du passif à court terme.

formule: Actif à court terme – stocks / Passif à court terme

Le ratio de liquidité relative indique si une entreprise dispose d’assez d’argent ou d’éléments d’actif facilement réalisables pour recouvrer son passif à court terme. Les stocks font partie de l’actif à court terme mais il peut être parfois difficile de les convertir rapidement en argent ou il peut arriver que, par suite des fluctuations du marché, la valeur des stocks indiquée au bilan soit excessive.

Donc, un moyen plus prudent de mesurer la capacité de la société de régler ses engagements à court terme consiste à calculer son ratio de liquidité relative. Il n’existe pas de norme absolue en ce qui concerne ce ratio mais s’il est de 1.00, ou mieux, il indique une bonne liquidité. Certaines sociétés, dont le taux de rotation des stocks est élevé, peuvent se permettre un ratio de liquidité relative inférieur à 1.00, car des stocks qui se renouvellent rapidement équivalent à des liquidités.

imagesZFOKA1FM

 

2-LES RATIOS D’ENDETTEMENT:

Ils permettent d’effectuer une analyse de l’endettement de la société, d’évaluer sa capacité à faire face à ses dettes. Des emprunts excessifs augmentent les charges d’une entreprise puisqu’elle doit assurer le service de ses dettes en versant des intérêts sur ses emprunts bancaires en cours, sur ses billets à payer, sur ses obligations et sur ses débentures.

Si une entreprise ne peut générer suffisamment de fonds pour verser les intérêts sur sa dette en cours, ses créanciers pourraient exiger sa faillite. Si, pour régler ses obligations, elle doit vendre son actif, les investisseurs qui se sont procurés des obligations, des débentures ou des actions de l’entreprise pourraient perdre une partie ou la totalité de leur placement.

-Ration capitaux empruntés sur capitaux propres (avoir des actionnaires)

Formule: Total de la dette en cours (court et long terme) / Capitaux propres

Ce ratio fait ressortir le rapport du passif aux capitaux propres et peut signaler que les emprunts d’une société sont excessifs. Plus il augmente, plus le risque financier est élevé.

Un endettement trop lourd entraîne une réduction de la marge de sécurité qui couvre le capital des porteurs de titres d’emprunt, une augmentation des charges fixes de la société, une baisse du bénéfice disponible pour les dividendes et peut, en période de récession ou de taux d’intérêt élevés, provoquer une crise financière pour l’entreprise.

Normes approximatives relatives au ratio capitaux empruntés sur capitaux propres:

-Sociétés de services publics: Le total de la dette en cours ne devrait pas être supérieur à une fois et demie la valeur comptable de l’avoir des actionnaires, donc le ratio ne devrait pas dépasser 1.50

Sociétés industrielles (la majorité): Le total de la dette en cours ne devrait pas être supérieur à la moitié de la valeur comptable de l’avoir des actionnaires, donc le ratio ne devrait pas être supérieur à 0.50

Important: Si une entreprise décide d’emprunter des capitaux, pour procéder à une acquisition ou pour investir dans ses opérations internes, et que le ration d’endettement grimpe au-dessus des normes applicables, assurez-vous que la société dégage suffisamment de fonds autogérés libres annuellement pour être en mesure de rembourser assez rapidement les capitaux empruntés et revenir à un ratio d’endettement acceptable.

rentabilité 3

 

3-LES RATIOS DE RENTABILITÉ:

L’analyse du bénéfice d’une société indique à l’investisseur avec quel savoir-faire sa direction utilise ses ressources.

– Les ratios de marge bénéficiaire brute, marge bénéficiaire d’exploitation et marge bénéficiaire nette:

Ces ratios servent à établir les tendances d’une société ou à comparer différentes sociétés surtout dans des secteurs d’activité où la concurrence est très forte et le taux de rotation des stocks très élevé, comme ceux de l’alimentation  et des cosmétiques par exemple.

-La marge bénéficiaire brute:

formule: Revenus nets – Coût des marchandises ou services vendus / Revenus nets * 100

La marge bénéficiaire brute indique avec quelle efficacité la direction parvient à vendre, à profit, les marchandises ou services de l’entreprise. Elle présente également le taux de profit réalisé après déduction du coût des marchandises vendues.

-La marge bénéficiaire d’exploitation:

Formule: Revenus nets – (coût des marchandises ou services vendus + frais généraux vente-administration) / Revenus nets * 100

Ce ratio est une mesure plus précise de la capacité de l’entreprise à gérer ses ressources puisqu’il tient compte des frais généraux de ventes et d’administration engagés pour générer un bénéfice.

-La marge bénéficiaire nette:

Formule: Bénéfice net (avant éléments extraordinaires) – quote-part du bénéfice + part des actionnaires minoritaires dans le bénéfice des filiales / revenus nets * 100

La marge bénéficiaire nette est un indicateur important de la qualité de la gestion de l’entreprise et tient compte à la fois des charges et des impôts. Comme ce ratio reflète le résultat final des activités d’exploitation menées durant la période, il résume par voie d’un simple chiffre la capacité de la direction à bien gérer l’entreprise.

-Le ratio de rendement du capital investi:

Formule: Bénéfice net (avant éléments extraordiaires) + Total des intérêts débiteurs / Capital investi * 100

*Le capital investi se compose de l’argent des prêteurs et des actionnaires.

Ce ratio sert à établir la corrélation entre le bénéfice de la société et le capital investi qui a servi à produire ce bénéfice, mais s’en tenir compte de son origine, prêteurs ou actionnaires.

-Le ratio de rendement de l’avoir des actionnaires:

Formule: Bénéfice net (avant éléments extraordinaires) – Dividendes sur les actions privilégiées / Avoir des actionnaires ordinaires * 100

Ce ratio est d’une importance capital pour les actionnaires ordinaires étant donné qu’il indique le rendement de leur capital dans l’entreprise.

image de rentabilité 2

4-LES RATIOS RELATIFS AU RENDEMENT DES TITRES:

Les ratios de ce groupe, aussi appelés ratios boursiers, renseignent sur le cours en bourse des actions d’une société en établissant un rapport entre le cours de ses actions et certains chiffres tirés de ses états financiers.

La raison justifiant ce calcul est le fait que le cours d’une action n’a pas à lui seul une grande signification, sauf si on peut le mettre en rapport avec les dividendes et le bénéfice. Les ratios relatifs au rendement des titres établissent ce rapport.

-Le ratio de distribution des dividendes:

Formule: Dividendes sur les actions ordinaires / Bénéfice net (avant éléments extraordinaires) – Dividendes sur les actions privilégiées * 100

Ce ratio indique le pourcentage du bénéfice net versé aux actionnaires ordinaires sous formes de dividendes. Un ratio de distribution qui n’est pas constant au fil des ans reflète d’ordinaire l’instabilité du bénéfice.

-Le ratio du bénéfice par action ordinaire (B/A):

Formule: Bénéfice net (avant éléments extraordinaires) – Dividendes sur les actions privilégiées / Nombre d’actions ordinaires en circulation

Avec le dividende par action, ce ratio est l’un des plus utilisés et l’un des mieux compris de tous les ratios. Ramener le montant du bénéfice net sur une base par action ordinaire permet à l’actionnaire de constater si son placement dans la société est rentable et peut vraisemblablement lui procurer un dividende.

Par exemple, si une société déclare un bénéfice par action de 2.00$ et qu’elle verse un dividende de 0.50$ par action, on voit facilement que le dividende est amplement couvert par le bénéfice. Autrement dit, le bénéfice par action ordinaire dépasse de 1.50$ le montant nécessaire pour payer le dividende.

-Le ratio de rendement des actions:

Formule: Dividende annuel indiqué par action / Cours de l’action * 100

Le rendement d’une action ordinaire ou privilégiée est le taux du dividende annuel indiqué, exprimé en pourcentage du cours de l’action; il représente le pourcentage de rendement que l’investisseur tire de son placement, à la valeur du marché de ce dernier.

-Le ratio cours bénéfice:

Formule: Cours de l’action ordinaire / Bénéfice par action (pour les 12 derniers mois)

Le ratio cour bénéfice est un chiffre simple et pratique qui indique le nombre de fois que le bénéfice annuel par action, actuel ou prévu, est compris dans le cours de l’action. Les ratios cours-bénéfice permettent de comparer une action avec une autre.

Les ratios cours-bénéfice traduisent l’opinion de milliers d’investisseurs sur le jugement, qu’ils ont, de la qualité d’une entreprise. Différents facteurs peuvent influencer l’opinion des investisseurs à propos d’une société.

Premièrement, les éléments concrets, que l’on retrouve des les états financiers et que l’on peut exprimer sous forme de ratios relatifs à la liquidité, à la tendance du bénéfice, à la rentabilité, au versement des dividendes et à la solidité financière d’une société.

En second lieu, les éléments conjecturaux, tels que la compétence de la direction, la nature et les perspectives du secteur d’activité de la société, la situation de celle-ci par rapport à la concurrence et ses propres perspectives d’avenir. Les investisseurs prennent tous ces facteurs en considération lorsqu’ils décident, collectivement ( ou inconsciemment), du prix convenable d’une action en terme de nombre de fois que le bénéfice est inclus dans ce prix.

-La valeur comptable par action ordinaire:

Formule: Avoir des actionnaires / Nombre d’actions ordinaires en circulation

Ce ratio sert à évaluer la couverture d’une action ordinaire par l’actif (l’avoir des actionnaires).

Quelle est la valeur comptable suffisante d’une action ordinaire?

Il n’y a pas de réponse toute prête à cette question. Même si on utilise parfois la valeur comptable par action pour évaluer les actions ordinaires, en fait il peut y avoir très peu de ressemblance entre leur valeur comptable et leur valeur de marché.

Cette disparité entre la valeur comptable et la valeur du marché résulte, la plupart du temps, de la capacité de gain réelle ou possible de la société. Le cours des actions d’une société dont la capacité de gain est élevée sera supérieur à celui des actions d’une société dont la capacité de gain est faible ou inexistante, même si les actions de chacune des deux sociétés ont la même valeur comptable.

Pour vous, qu’elle est l’importance des ratios financiers dans votre méthode analytique?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

2 Commentaires
  1. 18 janvier 2015
    • 18 janvier 2015

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *