10 vérités que votre banquier tente de cacher

Bâtissez-vous un portefeuille gagnant pour moins de 4 euros par mois

En version intégrale, voici un article que j’ai bien apprécié, sous la plume de Fabien Major du blog majorblog.net

Voici 10 vérités que les banquiers tentent de vous camoufler par tous les moyens. Les connaître vous rendra certainement moins vulnérables et … plus riches!

1-Les employés des banques sont d’abord là pour vous VENDRE des produits financiers. Comme à l’épicerie, il y a des produits vedettes dont la marge bénéficiaire est extrêmement élevée (CPG, carte de crédit, prêts personnels…etc).

2-En 2014, les banques ont versé plus de 12 milliards en bonis et primes à leurs employés. Pour les toucher, ils faillaient atteindre des cibles de rendement. En visant ainsi le court terme, il y a un risque important que certains privilégient LEUR intérêt personnel au détriment du vôtre.

3-Les activités principales des banques sont les prêts et les dépôts. Ce n’est que tout récemment qu’elles ont débuté dans la gestion de patrimoine. On ne vous le dira pas, mais des dizaines de cabinets et de firmes de gestion de portefeuille ont davantage d’expertise à moindres frais.

4-Les banquiers adorent que vous utilisiez vos cartes de crédit en voyage. En plus des taux astronomiques, elles chargent parfois d’important frais de change de devises et d’administration.

5-Moins une banque a de produits financiers et de succursales physiques, plus ses taux de dépôts et de prêts seront compétitifs. Les banques virtuelles ne sont pas championnes pour rien ! Leurs frais d’exploitation sont minimes.

6-Les jeunes adultes et les gens âgés sont des proies faciles. Moins un client a de connaissances financières, plus il est facile de l’enjôler avec un discours savant et l’enfermer dans des produits non encaissables ou comportant de coûteuses pénalités de retrait.

7-Même si les lois canadiennes limitent les ventes croisées conditionnelles, Elles en font quand même! Un employé qui ne vous offre pas de produit financier complémentaire (assurances, cartes de crédit, CELI, hypothèque …) se voit réprimander. Un chausson avec ça?

8-Les employés doivent favoriser les intérêts de la banque en priorité. S’ils savent qu’un produit financier concurrent est plus approprié, ils ne le diront pas! Ils n’ont pas un « devoir de fiduciaire », soit favoriser votre meilleur intérêt, mais seulement le devoir de vous offrir des produits et services qui conviennent. Nuance.

9-Il est interdit de trop fraterniser avec les clients. Les sujets de nature personnelle sont à éviter. Les employés doivent répondre à un maximum de client dans des délais minimums calculés par le département des opérations.

10-Comme avec les entreprises de télécommunications, la banque offrira ses meilleurs taux aux clients qui menacent de partir ou à ceux qui sont les mieux informés. Les clients les plus rentables sont ceux qui ne posent pas de questions.

Conseils d’ami

  • Souvenez-vous qu’une banque est un organisme à but LUCRATIF
  • Demandez TOUJOURS un deuxième avis par quelqu’un de neutre qui n’a pas de produits à favoriser
  • Exigez de voir les cotes Morningstar des fonds proposés
  • Méfiez-vous des nouveautés
  • Si vous ne comprenez pas votre conseiller (Il parle le klingon financier), sauvez-vous !

Fabien Major

Que pensez-vous des banquiers en général? Vous disent-ils tout?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

 

2 Commentaires
  1. 23 février 2015
    • 23 février 2015

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *