La descente aux enfers : 5 signes de problèmes financiers graves

Bâtissez-vous un portefeuille gagnant pour moins de 4 euros par mois!

Voici un article que j’ai bien apprécié, publié sur le majorblog.net

Par Pierre Roy, syndic de faillite

La descente aux enfers : 5 signes de problèmes financiers graves

Comment devenir riche ? La réponse : dépenser moins d’argent que l’on en gagne. Comment devenir pauvre ? Faire exactement l’inverse. La théorie est bien simple, mais la réalité est beaucoup plus complexe et pavée d’embuches.

On associe souvent les problèmes financiers avec l’incapacité de payer ses dettes. Le problème avec cette approche est qu’il est difficile de savoir si notre situation financière s’améliore ou se détériore. De par mon métier de syndic de faillite, je rencontre régulièrement des gens qui sont aux prises avec de sérieux problèmes financiers. Mon constat est que, pour la grande majorité des gens, leur situation s’est détériorée sur une longue période de temps ; sur plusieurs mois, voire années. Puis, un jour, une goutte d’eau a fait déborder le verre et c’est à ce moment qu’ils viennent chercher de l’aide (en panique).

Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que les problèmes financiers sont comme l’embonpoint ; on remarque peu les signes avant-coureurs jusqu’au jour où on est frappé par une crise cardiaque. Voilà pourquoi il est important de surveiller les signes qui pourraient annoncer des problèmes financiers.

Signe #1 : Vous n’avez pas de budget

Sévérité : faible

En finances, s’il y a une chose qui peut tout changer, c’est la planification. Si vous ne savez pas exactement combien vous gagnez et combien vous souhaitez économiser, vous ne serez pas en mesurer de déterminer combien vous pouvez dépenser.

Remarquez que je commence par fixer combien vous voulez économiser avant combien vous pouvez dépenser. Beaucoup de gens font l’inverse et c’est pourquoi ils n’ont jamais d’argent à mettre de côté. Chaque mois, c’est le premier 10, 20 ou 30 % de vos revenus que vous devriez épargner, avant même de dépenser un dollar.

Si vous n’avez pas de budget, vous pouvez en faire un en ligne ici ou là.

Signe #2 : Votre budget est déficitaire

Sévérité : moyenne

Si vous avez un budget et vous savez combien vous dépensez, c’est excellent ! Maintenant, il faut s’assurer que ce budget soit réaliste à long-terme.

Oui, c’est possible de vivre sur un budget déficitaire (un budget selon lequel vous vous endettez chaque mois) pendant quelques temps, mais cela vous rattrapera toujours. Si votre endettement augmente de seulement 100$ par mois, vous pourriez être en situation de faillite plus rapidement que vous le pensez, surtout avec les intérêts qui s’accumulent.

Signe #3 : Vous refinancez votre propriété

Sévérité : moyenne

J’ai souvent dit qu’il y a de bonnes dettes et de mauvaises dettes. Le prêt hypothécaire est généralement une bonne dette car il vous permet d’accroitre votre actif net à long terme. L’achat d’une propriété est presque toujours un investissement logique.

Par contre, si vous refinancez votre propriété, vous n’aurez jamais l’occasion de tirer bénéfice de votre investissement. Vous serez condamné à payer des intérêts et vous n’accumulerez pas d’équité. Je sais qu’il peut être tentant de refinancer, surtout lorsque les taux d’intérêts sont aussi bas, mais résistez et ne refinancer qu’en cas de force majeure, pour mettre de la nourriture sur la table.

Signe #4 : Vous payez une carte de crédit avec une autre

Sévérité : élevée

Si vous devez jongler avec vos cartes de crédit ou vos marges de crédit afin de respecter vos paiements minimums, votre situation financière est inquiétante. Non seulement, vous déboursez des sommes considérables en frais et intérêts, mais vous entrez dans un cercle vicieux duquel il sera difficile de sortir.

Signe #5 : Vous allez chercher des prêts sur salaire

Sévérité : élevée

Dans un article précédent, je parle de l’atrocité des prêts sur salaire pour vos finances et votre crédit. Si vous ne savez pas comment fonctionnent les prêts sur salaire, voici un bref exemple : Jacques a besoin de 500$ rapidement, mais toutes ses cartes de crédit sont à pleine capacité et aucune institution financière n’accepte de lui consentir un prêt. Jacques se tourne alors vers une société privée qui offre des prêts sur salaire. Celle-ci consent à prêter 500$ à Jacques, mais en échange, Jacques doit leur fournir un chèque d’environ 550$ en date de sa prochaine paie. Lors de sa prochaine paie, Jacques aura probablement encore des problèmes d’argent et devra redemander un prêt, mais cette fois-ci de 550$. Ce prêt lui coûtera 600$ avec frais et intérêts et il aura encore le même problème la semaine suivante.

Cet exemple démontre bien comment les prêts sur salaire peuvent amener quelqu’un à la faillite très rapidement. Donc, s’il y a une source de crédit à éviter, c’est bien celle-ci.

Voilà ce qui complète la description de nos 5 signes annonceurs de problèmes financiers graves. Assurez-vous de garder un œil sur votre situation et si vous sentez que votre situation se détériore, n’hésitez pas à consulter un professionnel. La liste des gens qui peuvent vous aider inclue votre conseiller financier, des associations comme les ACEF, votre institution financière et un syndic de faillite.

Par Pierre Roy, syndic de faillite

Êtes-vous d’accord avec ces 5 signes de problèmes financiers graves?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Un commentaire
  1. 14 mars 2017

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *