9 mythes sur les sales riches!

Bâtissez-vous un portefeuille gagnant pour moins de 4 euros par mois!

mia31

Voici un excellent article de Fabien Major du majorblog.net que je partage avec vous.

Rassurez-vous, je ne vais pas tenter de défendre les plus choyés de la société mais plutôt déboulonner certains mythes et clichés qui n’ont pas souvent subit l’épreuve des faits.

Voici les plus grands mensonges que le beau-frère et le commis frustré du bureau entretiennent à propos des biens nantis :

Les riches ont été chanceux! Foutaise. À quelques exceptions près, la chance se présente à tous sous forme d’opportunités. Certains la saisissent, d’autres pas. Certains sont tenaces d’autres lâcheurs. Tous diront que la réussite se présente APRÈS qu’on a eu l’envie de tout lâcher. Ceux qui ont abandonné ne l’on pas rencontré. Un sondage américain auprès des millionnaires a plutôt identifié que les gens riches ont connus davantage d’échecs que la moyenne… mais ne se sont pas laissé abattre.

Les riches sont avares. FAUX. 62% des gens autonomes financièrement versent entre 5 à 10% de leurs revenus à des œuvres de charité. Allez dans les lieux publics qui vous entourent, vous verrez les pavillons Desautels, Jean Coutu, Bronfman… etc, dans les universités et hôpitaux. Et ne me dites pas qu’ils donnent que pour des considérations fiscales. On ne réussit jamais à récupérer 100% de ses dons. Au Québec, les citoyens qui gagnant plus de 250 000$ par année, sont responsables de 43% des dons de charité.

Les riches ne payent pas d’impôt. C’est faux ailleurs et chez nous. Au Canada, les gens qui gagnent 100 000$ et plus représentent 4% de la population canadienne. Ces derniers payent 38% de tous les impôts provinciaux et fédéraux. C’est un ratio de 10 pour 1. Avec moins de riches, il est évident qu’on serait obligé d’augmenter les impôts de la classe moyenne ou … diminuer encore les services.

L’argent n’achète pas le bonheur. Et pourtant, 82% des riches interrogés par Thomas Corley de Business Insider, confient qu’ils sont heureux car ils font se qu’ils aiment. C’est là un avantage important par rapport au moyen des mortels.

Les riches sont flamboyants et prétentieux. Loin de là. Oubliez les idiots comme Dan Bilzerian et autres égocentriques. Une vaste majorité de riches ont le profil bas et recherchent la discrétion. Ils dépensent moins de 6000$ annuellement en vacances. 87% n’ont jamais acheté une voiture de luxe de leur vie. Mieux, 44% s’achètent une voiture usagée à chaque 5 ans.

Les riches dépensent sans compter. NON, c’est plutôt l’inverse. Ils sont riches car ils savent compter. Ils font exactement le contraire de la foule. C’est-à-dire qu’ils dépensent MOINS que ce qu’ils gagnent. Pour la plupart des biens nantis, la richesse fut la conséquence inévitable de l’épargne et des intérêts composés. La moyenne n’a pas de jet privé et 92% n’ont jamais mis les pieds sur un yacht.

Les riches ont reçu une meilleure éducation. FAUX. 69% des gens riches sont allés à l’école publique et 68% ont gradué au collégial ou à l’université. 36% des millionnaires qui ont bâti leur richesse n’ont pas l’équivalent d’un secondaire V. Parmi ceux qui ont un diplôme, 46% ont payé eux-mêmes leurs frais de scolarité et 23% travaillaient durant leurs études. Henri Ford, Larry Page, Walt Disney, Richard Branson, Bill Gates et Steve Jobs sont des « dropouts » célèbres.

Les riches ne travaillent pas fort. FAUX. Comme ils sont plus passionnés par leur boulot, ils ne comptent pas les heures. 86% des gens riches travaillent plus de 50 heures /semaine. 79% font plus de 6 heures par mois de réseautage. La plupart du temps, durant l’heure du lunch. C’est là qu’ils tissent des liens et nouent des alliances stratégiques. 65% des riches ont plus de 3 sources de revenus: salaires, dividendes, conférences, royautés, cachet de rédaction… Enfin 44% des gens aisés travaillent 11 heures de plus par semaine que les plus pauvres.

Les riches ont hérité de leurs millions. Pas du tout. 82% ont bâti leur richesse. Oui, il y a bien des Desmarais, Trudeau et Rémilliard qui n’ont eu qu’à tendre la main à papa, mais la plupart sont des « self-made-men et women ». Même dans la célèbre liste de milliardaires de Forbes, on dénombre plus d’ultra-riches qui ont bâtit leur empire que d’héritiers. Certains ont hérité d’un petit commerce et l’on transformé en trésor national comme les Rossy avec Dollarama, les Walton avec Wal-Mart et la famille Heineken. 31% des gens considérés aujourd’hui comme TRÈS riches ont vécu dans la pauvreté et 45% provenaient de la classe moyenne.

Oui, il y a de nombreux riches arrogants et détestables comme les Donald Trump, Conrad Black, Tony Accurso… Mais il y en a autant dans la classe moyenne. À mes yeux, l’argent est un amplificateur de ce que nous sommes déjà. Si vous êtes une bonne personne, avec de l’argent vous aurez les moyens de financer votre générosité. Si vous êtes un tricheur et un menteur de la pire espèce, l’argent sera au service de vos manigances tordues. Avoir de l’argent ou en manquer ne transforme pas les gens. Ça ne fait que démasquer la vraie nature

Par Fabien Major

*Cet article a été originalement publié sur le majorblog.net

Que pensez-vous de ces mythes véhiculés à propos des gens riches?

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *