Investir dans l’actif net décoté (partie 2)

 

Les sociétés les plus attractives, selon Graham , ce sont les « net-nets »

L’intérêt de ses valeurs est l’importance de leurs actifs courants, les immobilisés peuvent être ignorés complètement. En privilégiant les actions ayant des actifs courants sains, vous trouvez des actions dont la valeur peut être facilement déverrouillée. Les actifs courants sont de par leur nature beaucoup plus liquide et pour cette raison peuvent être vendus plus rapidement que  les actifs immobilisés.

Si nous  trouvons une valeur dont l’actif courant moins son passif total vaut plus que son prix sur le marché boursier, nous pouvons parler d’une action qui se négocie sous la valeur net-nets du fonds de roulement (working capital)
Pour dire les choses autrement, une action dont les actifs à court terme moins le passif à court terme et moins le passif à long terme est supérieure à la capitalisation boursière.
Et cerise sur le gâteau, les l’immobilisés sont gratuit.

Ce sont des valeurs d’aubaine. Elles ont tendance à apparaître, comme Benjamin Graham le disait joliment,

« quand M. marché passe par l’une de ses humeurs dépressives périodiques « .

Avant tout, l’investissement « deep value » s’occupe des  faits réels d’une entreprise, le bilan et non d’annonces prospectives; les premiers sont basés sur des données historiques fiables, tandis que la précision des seconds reste à établir.

Ce que nous recherchons :

  • Quels sont les actifs que nous achetons maintenant ?
  • Sont-ils capables de générer des rendements attrayants dans le futur?
  • Peut-on acheter ses d’actifs avec une ristourne?

L’investissement « deep value », mais l’accent sur la valeur des actifs et non sur les bénéfices comme la plupart des stratégies.

Le cours des actions a tendance à être  volatil, mais les valeurs liquidatives des entreprises ont elles tendance à rester stables.
Le prix des actions oscille autour de la valeur d’actifs nets, car les bénéfices mènent la dance.
L’achat sur base des actifs est un exercice moins difficile que d’essayer de prédire le niveau de bénéfices attendus. Lorsque les attentes sont élevées , une petite déception peut causer de grands ravages .
En d’autres termes, nous devons avoir une meilleure compréhension d’une société lorsque nous nous concentrons sur les bénéfices. Heureusement, pour les investisseurs « deep value », ce n’est pas nécessaire quand on se focalise sur les actifs.

On préférera, des valeurs avec peu d’actifs immobilisés et beaucoup d’actifs courants, telles les entreprises de services.

La volatilité des cours a tendance à être très cyclique et bien sûr, guidée par les bénéfices, ce qui signifie qu’il y aura inévitablement des occasions d’achat à moindre coût. Fait intéressant, les valeurs cycliques ont toujours l’air moins chères sur base des bénéfices (mesurée par le PER) au sommet de leur cycle et le plus cher au bas du cycle, lorsque leurs niveaux de PER sont exorbitants et que leurs bénéfices se sont effondrés. La beauté de ce phénomène pour l’investisseur « deep value » est que quand ces valeurs sont les moins attrayantes pour la majorité des investisseurs, c’est précisément alors qu’elles répondent à ses critères d’achat. 

Lorsque tous les investisseurs axés sur le bénéfice bradent les entreprises de services, l’investisseur dans les actifs décotés trouvera  de bonnes affaires. Les perspectives à court terme ne sont en effet pas terribles, mais la nature de ces sociétés de services est que leurs modèles d’affaires sont assez flexibles. Elles sont capables de contracter leurs opérations avant qu’elles ne soient en difficultés, contrairement aux industrielles, qui ont beaucoup moins de souplesse: de vastes effectifs, des usines, des chaînes d’approvisionnement, etc.

Ces sociétés de services peuvent survivre avec très peu de personnel, en attendant la reprise de l’activité économique. Elles ont tendance à se concentrer sur l’opérationnel. Toute croissance des revenus pousse vers le haut, souvent de façon exponentielle, le bénéfice par action. En conséquence, le cours des actions répondra rapidement à une amélioration de l’activité. Des gains importants peuvent être réalisés avant même que la reprise des bénéfices soit apparente. Les marchés sont souvent tellement soulagés de voir que la société ne risque plus la faillite, qu’une fois les bénéfices rétablis ces valeurs peuvent encore avoir un long chemin à parcourir .

Quand vous avez trouvé une entreprise candidate, il est souvent utile de la comparer avec d’autres entreprises de son secteur. Il est souvent intéressant de voir comment d’autres valeurs se négocient par rapport à leur valeur d’actif net, vous trouverez ainsi peut-être, d’autres idées, vous pouvez comparer les entreprises d’un même secteur, comment traitent-elles les différents éléments du bilan et si vous en trouvez une qui traite un élément de son bilan d’une façon tout à fait différente cela doit éveiller votre méfiance.

Vendre

Quand selon Geroen Bos le cours d’une valeur se met à décoller, vous ne devez plus vous comporter comme un investisseur dans la valeur, mais vous devez vous intéresser aux attentes du marché.
Dans un marché guidé par les bénéfices,  vous devez vendre au point qui maximise vos bénéfices.

Acheter des actions à des prix intéressants signifie que le marché n’est pas votre maître, mais votre serviteur. Investir dans la valeur décotée c’est laisser le marché travailler pour vous.

Par Patrick Van Beesen

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *