Pas de place pour l’envie en tant qu’investisseur boursier

 

Simplicité – Transparence – Performance

Tout le monde a le droit de s’enrichir en bourse, faites passer votre portefeuille à la vitesse supérieure en faisant l’essai de MIA maintenant

Comme le disait si bien le philosophe britannique Bertrand Russel, «Après l’inquiétude, l’envie est une des causes les plus puissantes de la souffrance».

Curieusement, malgré sa puissance destructrice, on parle peu souvent de l’envie en rapport avec l’investissement en bourse. Pourtant, à mon avis, l’envie représente un ennemi redoutable pour l’investisseur au même titre que la peur et l’avidité.

L’envie dans la vie d’un investisseur boursier

L’envie est une émotion universelle. Qu’un investisseur ressente de l’envie est très dérangeant et risque fort de compromettre ses résultats comme investisseur boursier.

L’envie est souvent à la base de nos réactions irrationnelles.

exemple:

Vous êtes en train de prendre un verre sur une terrasse, lorsque tout à coup, l’un de vos amis se joint à vous. Une fois bien installé à vos côtés, votre ami vous lance: «Je n’en reviens pas comme c’est facile de faire de l’argent à la bourse».

-Ah oui? lui répondez-vous.

-Deux de mes titres ont pris 25% depuis un mois, rétorque-t-il.

-Wow! est votre dernier mot.

Par la suite, votre ami continue de vous raconter ses exploits boursiers. Plus il en met, plus vous vous sentez envahi par une force émotive négative. Vous n’acceptez pas que votre ami un peu prétentieux fasse autant d’argent en bourse, tandis que vous…

À ce moment précis, vous devenez l’esclave de l’envie, et une fois la discussion avec votre ami terminée, vous vous rendez à la maison, ouvrez votre portable et achetez les mêmes titres que votre ami, avec l’espoir que vous aussi vous vous enrichirez au summum.

La «presque» égalité, est à la source de l’envie.

Selon les résultats de plusieurs études menées à travers le monde, il semblerait que plus nous sommes pratiquement égaux à l’individu avec qui nous nous comparons, plus notre envie est grande.

Ainsi, une personne de la classe moyenne n’enviera pas vraiment un multimilliardaire comme Warren Buffett, elle enviera une autre personne de la classe moyenne. Les inégalités les plus grandes et les plus évidentes suscitent beaucoup moins d’envie que la presque égalité.

L’envie et la bourse

Sous l’angle de la bourse, le principal inconvénient que provoque l’envie est que l’investisseur envieux risque fort bien de prendre des décisions hâtives, irréfléchies et désastreuses pour son portefeuille d’actions.

Par ailleurs, si vous ne savez pas contrôler votre envie de comparer votre succès à celui des autres, votre bonheur dépendra moins de votre richesse que de celle de vos pairs.

Le remède à l’envie

Pour ce qui est de l’investissement en bourse, pour éliminer l’envie, pour l’anéantir avant qu’elle ne vous contrôle, il vous faut éviter toute comparaison avec les autres investisseurs.

La meilleure façon d’y parvenir, consiste à évaluer vos placements, leur performance et leur potentiel, non pas par rapport à un autre investisseur, mais par rapport à vous même, à vos objectifs, à votre philosophie d’investissement et à votre situation personnelle.

Rappelez-vous toujours que la comparaison amène l’envie et que l’envie est un grand ennemi pour l’investisseur boursier qui aspire à la réussite.

Si vous investissez en bourse motivé principalement par des émotions négatives comme l’envie, la peur et l’avidité, vos chances du succès sont très limitées, voire nulles.

Investir en bourse avec succès sur le long terme demande de vous en tenir à votre plan personnel, celui qui respecte vos croyances et vos aptitudes d’investisseur, soyez vous-même pas le pâle reflet de quelqu’un d’autre.

Par Martin Raymond

Êtes-vous parfois victime de l’envie en tant qu’investisseur boursier?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *