La patience est de mise avec les nouvelles entreprises

Simplicité – Transparence – Performance

Pour vous bâtir un portefeuille d’actions performant et vivre la retraite dont vous rêvez 

Faites-en l’essai, ce sera votre meilleur investissement à vie!

La recherche d’entreprises qui développent de nouveaux produits ou qui exploitent de nouveaux marchés, est au cœur des préoccupations de l’investisseur autonome. Par contre, une mise en garde demeure, soyez très prudent avec les sociétés qui débutent à peine. Bien que nombres de jeunes entreprises peuvent sembler d’excellents investissements pour l’avenir, ce créneau renferme également son lot de mauvais investissements.

Un autre argument qui augmente souvent l’intérêt des investisseurs pour ce genre d’entreprises, c’est qu’en achetant au tout début, soit au moment de l’introduction en Bourse, les investisseurs pensent pouvoir partager le succès de la société dès son origine.

Se basant sur le fait que toute entreprise dont les efforts ont été couronnés du succès vaut aujourd’hui plusieurs fois sa valeur au moment de son introduction, les investisseurs se lancent corps et âmes sur ces entreprises qui en sont à leurs premiers balbutiements.

Pourquoi l’investisseur autonome devrait être patient avec les nouvelles entreprises?

Du point de vue de l’investissement seul, mon opinion est que l’historique trop limité d’une nouvelle entreprise réduit énormément notre capacité à bien l’évaluer. Contrairement à une entreprise bien établie, petite ou grande, toutes les fonctions essentielles à la bonne marche des opérations ne sont pas présentes chez la nouvelle entreprise.

Pour procéder à une bonne analyse d’entreprise, l’investisseur a besoin d’avoir accès à certaines données touchant à la production, aux ventes, à la comptabilité analytique, tout comme, il a besoin d’observer les agissements des dirigeants dans certaines conditions de marché.

Dans le fond, la nouvelle entreprise permet l’évaluation du potentiel seulement tandis que l’entreprise établie permet l’évaluation du potentiel et des résultats, une énorme différence pour l’investisseur autonome. Pour palier à ce manque de connaissances en terme de résultats tangibles, l’investisseur autonome doit se munir d’une marge de sécurité supérieure au moment de l’achat de ce type d’entreprise.

Le plus grand problème qui persiste avec les nouvelles entreprises, c’est que trop souvent elles sont dominées par un ou deux individus aux talents reconnus dans certains domaines déterminés mais carrément incompétents dans d’autres secteurs clés de la gestion d’entreprise.

Souvent, il s’agira d’inventeurs ou de personnes de production, ignorant totalement que même les meilleurs produits ont besoin d’un savoir-faire commercial autant que technique pour devenir des produits à succès qui se vendent bien.

L’investisseur autonome, étant rarement en position de convaincre ces dirigeants inventeurs/producteurs de s’entourer d’une équipe de dirigeants qui amènera des complémentarités bénéfiques au succès de l’entreprise, devrait laisser leur financement initial aux soins de gens spécialisés dans de telles opérations.

Ces gens possèdent les compétences nécessaires au bon démarrage d’une entreprise et s’assureront d’apporter, de concert avec l’équipe de direction en place les modifications nécessaires à son développement optimal.

Ce n’est que par la suite, une fois que l’entreprise sera bien sur les rails, que l’investisseur autonome devrait participer à son financement en acquérant des actions. À ce moment, il sera au moins en mesure de mieux évaluer le potentiel mais surtout les premiers résultats tangibles de l’entreprise visée.

Par Martin Raymond

Croyez-vous que l’investisseur autonome devrait laisser le financement initial d’une nouvelle entreprise aux spécialistes et se concentrer sur les entreprises établies?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *