M.Le Marché selon Benjamin Graham

 

Simplicité – Transparence – Performance

Pour vous bâtir un portefeuille d’actions performant et vivre la retraite dont vous rêvez 

Faites-en l’essai, ce sera votre meilleur investissement à vie!

Benjamin Graham, identifié dans le monde entier comme étant le père de l’analyse financière, a éduqué plusieurs générations d’investisseurs autonomes. Ses enseignements sur la psychologie de l’investissement via ses deux ouvrages Security Analysis et The Intelligent Investor sont très précieux pour nombre d’investisseurs boursiers.

Dans ses deux livres, Graham a consacré de nombreuses pages à expliquer les raisons pourquoi, selon lui, les émotions de l’investisseur étaient responsables des fluctuations de marché. Il estimait que le pire ennemi de l’investisseur n’était pas le marché boursier mais lui-même.

Graham affirma même qu’en dépit de capacités supérieures en mathématiques, en finance et en comptabilité, un investisseur qui ne savait pas maîtriser ses émotions ferait bien piètre figure face à M. Le Marché.

Les trois principes de l’approche d’investissement de Benjamin Graham

-apprendre à observer les actions comme des affaires

-comprendre et appliquer le concept de «marge de sécurité»

-développer un esprit d’investisseur indépendant envers le marché

Selon lui, si vous y parvenez, vous partez loin devant 99% de ceux qui opèrent sur le marché boursier, voilà un avantage concurrentiel énorme.

Pour Benjamin Graham, développer une attitude d’investisseur intelligent, consiste à être préparé à affronter, tant financièrement que psychologiquement, les inévitables fluctuations de M. Le Marché. Il ne suffit pas de savoir que les fluctuations se produiront, il faut réagir de façon appropriée quand elles surviendront.

Aux yeux de Graham, la réaction juste d’un investisseur face à une baisse des cours devrait être la même que celle d’un propriétaire en réponse à une offre de prix inintéressante, c’est -à-dire, ignorer l’offre.

Le véritable investisseur, selon Graham, n’est pratiquement jamais forcé de vendre ses actions, et si ce scénario se présente, il est totalement libre de ne pas tenir compte des prix courant de M. Le Marché.

La fameuse histoire de Benjamin Graham à propos de Monsieur le Marché

Pour extrapoler sa théorie aux investisseurs, Benjamin Graham a créé un personnage fictif appelé «Monsieur le Marché». L’histoire de M. le Marché est une leçon fictive brillante qui explique comment et pourquoi le cours des actions fluctue de façon irrationnelle.

Supposons que vous-même et M. le Marché soyez associés dans une entreprise non-cotée. Chaque jour, sans exception, M. Le Marché cote le prix auquel il est disposé soit à acheter votre part soit vous vendre la sienne. Votre entreprise en co-propriété  a la chance d’avoir des caractéristiques économiques tout à fait stables, ce qui n’est pas le cas des cotations de votre associé M. le Marché.

En effet, M. le Marché est, sur le plan émotionnel, instable. Certains jours il est enjoué et voit la vie en rose. Ces jours-là, il est prêt à vous offrir un prix très alléchant pour votre part d’entreprise. D’autres jours, M. le Marché est complètement déprimé et, ne voyant que du négatif, il vous offre un prix ridiculement bas pour votre part d’entreprise. De plus, M. le Marché a un autre trait de caractère très touchant, il ne se fâche pas si vous déclinez sans cesse ces offres. En effet, il reviendra vous voir à chaque jours et continuera de vous soumettre des offres pour votre part d’entreprise. Sachant cela, libre à vous d’attendre le jour où il vous fera une offre d’achat ou de vente que vous jugerez irrésistible.

Par Martin Raymond

Que pensez-vous de M. le Marché? Ressemble-t-il beaucoup à l’investisseur boursier type?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

2 Commentaires
  1. 4 novembre 2016

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *