La bonne approche pour s’éloigner de la cupidité boursière

 

L’investisseur capable de jumeler harmonieusement sa vie et son attitude par rapport à l’argent, sera moins porté vers la cupidité boursière. Il augmentera ses probabilités de devenir un investisseur gagnant.

L’illustre investisseur boursier, Warren Buffett, a souvent répété que l’investisseur devrait investir en Bourse en oubliant l’argent et en pensant plutôt à la notion d’investissement, c’est-à-dire, au processus d’évaluation de la qualité de ses placements sur une base de performance relative vis à vis le marché plutôt que monétaire.

En ce sens, la meilleure façon de considérer l’argent, pour éviter ses nombreux pièges dont celui de l’avidité, est de le concevoir prioritairement comme un étalon de mesure.

Certes, on investi tous pour s’enrichir, mais avoir toujours la tête aux dollars rend l’acte d’investir contre-productif.

Ainsi, pour absorber l’impact négatif de votre relation avec l’argent, je vous conseille d’apprendre à évaluer votre portefeuille boursier différemment. Au lieu de faire une fixation sur votre solde de portefeuille, essayez de porter votre attention sur vos rendements de portefeuille.

La bonne approche pour l’investisseur

L’approche se basant sur les rendements de portefeuille a l’avantage de relativiser votre performance.

Par exemple, pour une année donnée, votre rendement de portefeuille a été de -5% et celui de votre indice comparatif a été de -10%. Vous pouvez être déprimé parce que votre portefeuille vaut 10 000$ de moins qu’en début d’année; par contre, votre rendement de -5% dans un marché en baisse de 10% est relativement bon. Vos titres surpassent l’ensemble du marché boursier, c’est très positif.

Si au contraire, votre indice comparatif surpasse votre portefeuille de titres, ce sont vos placements et votre approche qui devront être réanalysés, et ce même si votre solde de portefeuille à progresser.

En vous concentrant sur votre rendement relatif, votre attention est porté sur ce qui compte vraiment, c’est-à-dire, votre processus de placement. En procédant ainsi, vous éliminez en grande partie les risques de faire preuve de cupidité boursière.

Par ailleurs, il est tout aussi important de savoir contenir votre attitude quand tout va bien. Sachez faire preuve d’humilité et de gratitude, vous cultiverez ainsi le bonheur.

En terminant, réalisez qu’au moins une partie de votre succès en Bourse s’explique par la chance et par le bon timing, pour le reste, c’est votre faculté à maîtriser certaines émotions, telles que la cupidité boursière, qui feront de vous un investisseur gagnant.

Par Martin Raymond

Êtes-vous un  investisseur aux prises avec la cupidité boursière?

Depuis 2014, le choix des investisseurs gagnants!

Accédez à deux portefeuilles modèles performants au meilleur coût!

Faites-en l’essai maintenant

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *