L’actionnariat selon Warren Buffet

Simplicité – Transparence – Performance

Pour vous bâtir un portefeuille d’actions performant et vivre la retraite dont vous rêvez 

Faites-en l’essai, ce sera votre meilleur investissement à vie!

Warren Buffett a toujours prôné l’actionnariat à long terme. Il a, à plusieurs reprises, évoqué le fait que la force de son entreprise, Berkshire Hathaway, était la constance et la stabilité de son actionnariat. En effet, à la fin de chaque année, en moyenne, 95% des actions en circulation sont détenues par des actionnaires qui étaient déjà présent en début d’année.

De plus, 90% des actions en circulation de Berkshire Hathaway sont détenues par des investisseurs pour qui la société représente la plus grosse position dans leur portefeuille d’actions et souvent par une très forte marge. Pour cette raison, Buffett tient mordicus à ce que l’information fournie aux actionnaires via le rapport annuel soit la plus juste possible afin d’offrir la possibilité à chacun d’eux de déterminer avec le plus de précision possible la valeur intrinsèque de la société et ainsi pouvoir profiter des moments où M.Le Marché la dévalorise injustement pour acquérir de nouvelles actions.

La vision de Warren Buffett au sujet de la notion d’être actionnaire d’entreprise

Selon Buffett, l’actionnaire doit se percevoir comme un partenaire réel de l’entreprise dans laquelle, il investit ses capitaux. Sa relation avec elle doit reposer sur des perspectives de long terme, au moins 10 ans, selon Buffett. D’ailleurs, Buffett  a toujours traité ses actionnaires comme des partenaires, affirmant que la seule différence entre lui et ses actionnaires était que sa position de contrôle faisait de lui un partenaire/gestionnaire tout comme son associé de toujours et vice-président de Berkshire, Charlie Munger.

À l’instar de lui-même, dans sa façon d’opérer Berkshire au quotidien, Buffett soutient que l’actionnaire aurait grandement avantage à se soucier de l’analyse des résultats financiers de ses entreprises plutôt que d’avoir les yeux rivés sur leurs cotes boursières. Selon lui, le fait d’observer sans cesse les fluctuations de cours de ses participations n’aidera en rien l’actionnaire dans sa quête d’enrichissement à long terme. Au contraire, une telle attitude ne fera que développer des comportements irrationnels, et mènera l’actionnaire vers la spéculation excessive, car il laissera alors M.Le Marché dicter sa loi et opérer sur lui une force décisionnelle négative et irréfléchie.

Buffet a toujours dit, qu’à la base, il n’y avait aucune différence entre acheter une société cotée ou non-cotée. Votre décision d’investissement, dit-il, doit se baser sur l’évaluation intrinsèque de l’entreprise convoitée. Ce sont les chiffres contenus dans les résultats financiers et les conclusions que vous en tirez qui feront foi de tout. Le cours, lire le prix en bourse, n’est là que pour nous aviser de l’appréciation collective des investisseurs, parmi lesquelles une grande majorité ne savent pas ce qu’ils font. Le travail du véritable actionnaire à long terme est alors de déterminer si la société visée en est une remarquable, et si oui, d’en déterminer la valeur intrinsèque basée sur les perspectives de celle-ci. Le prix en bourse, n’interviendra qu’à la fin du processus, lorsque viendra le temps d’opérer une comparaison entre la valeur estimée, suite à une analyse approfondie, par l’investisseur et celle déterminée par la collectivité des investisseurs interagissant en Bourse et dont le climat temporel du moment, applique une forte influence sur leur raisonnement, les menant souvent à la déprime ou à l’euphorie.

Je terminerai en vous laissant sur ces mots du grand Philip Fisher, l’un des plus illustre mentor de Warren Buffett: une entreprise remarquable ne s’avère pas toujours être un placement fructueux mais ça demeure le meilleur préalable  pour en sélectionner un.

Si vous avez décidé d’être un actionnaire d’entreprise prospère, gardez toujours cette doctrine à l’esprit.

Par Martin Raymond

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *