Bourse: La psychologie de l’investisseur, la conclusion

 

Simplicité – Transparence – Performance

Faites l’essai de notre performant service dédié à l’investisseur en compte propre

Concluons notre dossier Bourse: La psychologie de l’investisseur.

Voici un dernier «A priori systématiques» qui guette l’esprit humain.

Bourse: La psychologie de l’investisseur: La recherche de tendances et d’ordre

L’être humain apprécie que tout ce qui l’entoure soit ordonné. C’est une tendance naturelle de l’esprit humain de chercher l’ordre à l’extérieur et de voir des tendances là où il n’y en existe pas.

Cette habitude innée a pour grand défaut d’accorder une trop grande importance au passé récent. Si je vous donne la suite de nombre suivante: 3…6…9…12…vous complétez immédiatement avec 15. Si je vous donne cinq points sur un graphique, votre esprit découvrira une façon d’en tirer une tendance.

Plus on soumet d’éléments d’information à l’individu plus le réflexe de la recherche de tendances et d’ordre est tentant. Or, comme la Bourse représente une source inépuisable d’éléments d’information, il est donc inévitable que les vendeurs de théories de toutes sortes en profitent pour essayer de vous vendre des recettes basées sur l’élaboration de tendances plus ou moins sophistiquées en rapport avec la Bourse.

Par exemple, le fait que les prix courants des actions soient disponibles ouvre la porte à la création de graphiques boursiers et à leur interprétation. Cette information a une certaine valeur en soi, vous informant ainsi sur la valeur du titre dans le temps.

Maintenant, l’esprit humain étant assez fort pour extrapoler des tendances, il vous amènera à prétendre que certaines tendances dans l’évolution de ces prix peuvent prédire ce que seront les prix en Bourse dans le futur. Pourtant, même si des millions de dollars sont dépensés chaque année dans ce type de pratique, jamais aucune vérification objective convaincante n’a été opéré sur la sujet.

Il n’y a pas de plus bel exemple de désordre que l’évolution à court terme des cours des titres en Bourse. Et la majorité des investisseurs qui adhèrent à ce genre de constat de tendances annonciatrices du futur, ont tendance à se rebeller contre l’idée que cette évolution est le fruit du hasard, complètement désordonnée et imprévisible à court terme.

L’esprit humain dans sa quête d’ordre et de tendances a la fâcheuse habitude d’oublier que la Bourse est un système complexe dont les mouvements ne se répètent jamais de façon identique. Les tendances sont toujours nouvelles et différentes en Bourse.

Plutôt que de chercher des tendances au niveau du cours des titres en Bourse, l’investisseur aurait avantage à chercher des tendances au niveau des entreprises elles-mêmes. Il devrait étudier l’information fournie par les comportements des compagnies et de leurs dirigeants.

Par exemple, une société qui dégage un rendement de son capital très élevé sur plusieurs années a plus de chance de représenter un excellent placement à long terme. Les dirigeants qui ont livré la marchandise depuis des années en terme d’allocation des fonds excédentaires ont tendance à continuer d’effectuer un travail colossal à ce niveau dans l’avenir et cela se répercute sur leur titre en Bourse.

Ce sont ces genres de tendances et d’ordre qui ont un potentiel élevé de se répéter dans le futur, mais encore là, il faut faire preuve d’une grande prudence avant de généraliser trop hâtivement. Investir en Bourse n’est pas une science exacte.

Par Martin Raymond

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *