Warren Buffett : Comment cet homme est devenu un monstre économique ?

Romaric

Cet article vous est proposé par Romaric CHRIST qui est l’auteur du blog http://www.sortir-du-rsa.fr

L’histoire miraculeuse de « L’Oracle d’Omaha », ce légendaire homme d’affaires américain qui a fait fortune jusqu’à être classé parmi les hommes les plus riches du monde au cours du XXIe siècle, passionne véritablement tant de monde. Comment est-il parvenu à une fortune de 65 milliards de Dollars en mars 2008 ? Qui est effectivement ce personnage mythique de l’économie mondiale ?

Qui est Warren Buffett?

Né dans le Nebraska, il doit s’exiler de sa ville natale pour des questions d’éducation, c’est ainsi qu’il décroche un Master en économie à l’Université de Columbia, avant de revenir. Spécialisé dans la gestion des portefeuilles, ce jeune courtier amateur va tout d’abord convaincre des proches de lui confier la gestion de leurs économies. Ce coup d’essai lui vaudra une marge de 30% de plus-value par an pour ses investissements, alors que le marché ne permet qu’entre 7% et 11%. Spécialisé dans le courtage avec son entreprise Buffett, il va dominer les marchés financiers et notamment le Down Jones, où il règnera en maître pendant plus de quarante ans, avec des scores toujours en hausses.

Il va mener une vie sociale assez instable, avec une séparation sans divorce d’avec son épouse en 1977, pour ensuite se remettre avec une autre femme en 2009. Warren Buffett aura finalement eu trois enfants dont aucun n’a véritablement suivi les chemins que ce virtuose de l’économie boursière.

Des investissements d’une sérieuse longueur d’avance sur son temps.

Ce surdoué de l’économie dès l’âge de onze ans va investir 38$ dans l’achat de six actions de la Cities Services Peffered, dont trois seront pour lui et trois autres pour sa sœur. Il les revendra ensuite lorsqu’elles vont atteindre une valeur de 40 dollars, une expérience moins glorieuse, car elles vont remonter ensuite, que Buffett mettra dans le crédit de l’apprentissage. Il passera rapidement à la vitesse supérieure, puisqu’à treize ans, il gère sa propre boite en même temps qu’il continue de travailler pour son grand-père. Il va ainsi acquérir de bonnes bases dans la vente, grâce à celles qu’il réalisait concernant les chewing-gums, coca-cola, les magazines et le travail dans une grande surface. Diversifiant ses activités, il gagnera 175$ par mois ensuite dans la vente des paris épiques et la livraison de la presse le Washington Post.

Tour à tour, il achètera des activités et les revendra à chaque fois après leur avoir donné suffisamment de valeur et non sans réaliser des bénéfices très importants. Il en sera ainsi de l’immobilier, des flippers et études. Il va davantage se démarquer dans le textile en travaillant pour Buffett– Falk ꝸ Co, où à terme, son salaire mensuel franchira les 105.000$. Avec Bill Gates, il va créer la sensation en décidant après sa mort de donner environ 99% de sa fortune à de bonnes œuvres, donc à la Fondation Bill et Melinda Gates, une attention qui montrera aux yeux du monde son détachement vis-à-vis de l’argent.

L’héritage économique et social de Warren Buffett.

C’est un personnage qui malgré sa colossale fortune reste quand même assez prudent face aux dépenses. Avec un salaire d’environ 100 000 dollars par mois qu’il a lui-même fixé malgré le fait qu’il pouvait se permettre un meilleur salaire, il préférait se contenter de ses revenus du fait de ses investissements personnels. Extrêmement large, il fera des donations dans de grandes institutions pour favoriser la cause sociale et consacrera une partie à la Fondation Buffet, environ 12 millions de Dollars américains par mois. Il ira plus loin en proposant de donner des parts de sa fortune jusqu’à sa propre famille, une donation totale qui excède les 85%, constituant ainsi le plus grand don jamais réalisé aux Etats-Unis.

Warren Buffett a toujours été un fin courtier en bourse, assez aguerri en ce qui concerne la valeur des produits et services, il connait la valeur d’un bien, l’investissement qu’il y a à faire, mais cela ne lui a pas donné des idées extravagantes. Il a toujours gardé les pieds sur terre, en gardant en tête l’essentiel, à savoir l’humain et les problèmes auxquels il fait face. Le pragmatisme et les largesses de ce prodige a été un socle important pour plusieurs milliardaires de nos jours, qui à l’exemple de Warren Buffett, veulent partager aux moins nantis les produits de leur succès.

Certes, sa stratégie est très risquée, car sa fortune réside dans ses entreprises qui sont par ailleurs cotées en bourse, fluctuant ainsi au gré du marché, ce qui lui a d’ailleurs valu de perdre son statut d’homme le plus riche du monde du classement Forbes en 2009.

Par Romaric CHRIST

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *