La croissance à prix raisonnable (CPR)

La stratégie CPR combine l’investissement dans la valeur et l’investissement dans la croissance : elle a pour but de rechercher des sociétés qui sont relativement sous évaluées et qui possèdent un solide potentiel de croissance durable. Les critères s’appliquant aux adeptes de la CPR sont un mélange de ceux s’appliquant aux investisseurs axés sur la valeur et aux investisseurs axés sur la croissance.

Qui applique la stratégie de la croissance à prix raisonnable (CPR)?

L’illustre Peter Lynch, ancien gestionnaire émérite de la société de gestion Fidelity, est un ardent défenseur de la stratégie CPRLynch a rédigé plusieurs livres à succès, notamment One Up on Wall Street et Learn to Earn. Nombreux sont les gens qui considèrent Lynch comme l’un des meilleurs gestionnaires de fonds du monde, motivés par l’exeptionnel rendement annuel moyen de 29 % qu’il a obtenu, sur une période de 13 ans, entre 1977 et 1990, lorsqu’il gérait un fonds d’actions américaines chez Fidelity.

Les caractéristiques hybrides de la stratégie de la croissance à prix raisonnable (CPR)

À l’instar des investisseurs dans la croissance, les adeptes de la CPR attachent une importance particulière aux perspectives de croissance des sociétés : ils apprécient voir des bénéfices passés positifs et des données positives dans les prévisions de bénéfices à venir. À la différence de leurs pairs axés sur la croissance, toutefois, les estimations de croissance trop enthousiasmes, comme celles de l’ordre de plus de 25%, les rendent très méfiants. Pour eux, les entreprises qui montrent de telles statistiques sont trop risquées et trop imprévisibles pour l’investisseur. Un taux de croissance plus réaliste des bénéfices doit se situer quelque part entre 12 % et 25 %.

Un autre critère que les adeptes de la CPR et les investisseurs dans la croissance partagent est l’attention portée au rendement de l’avoir des actionnaires. Pour les deux types d’investisseurs, un rendement de l’avoir des actionnaires croissant et élevé en comparaison de celui du secteur d’activité démontre la remarquabilité de l’entreprise.

Les adeptes de la CPR et les investisseurs dans la croissance utilisent tous les deux certaines mesures pour déterminer le potentiel de croissance d’un titre. Cependant, leurs opinions diffèrent en ce qui concerne la valeur idéale à accorder à ces mesures. Ils n’ont pas les mêmes visées quant aux caractéristiques qu’une entreprise doit posséder. Par exemple, de nombreux utilisateurs de la CPR attachent de l’importance à la création de fonds autogérés libres ou, dans certains cas, à un mouvement haussier des bénéfices.

De nombreux autres critères étant disponibles pour évaluer la croissance d’une société, les fervents utilisateurs de la CPR peuvent adapter leur système de sélection des titres en fonction de leur style personnel, je dirais même que cela est une partie intégrante de la stratégie CPR.

Si vous utilisez cette stratégie, votre analyse des entreprises doit être réalisée en tenant compte de leur contexte particulier. Comme il n’existe aucune formule magique pour déterminer les perspectives de croissance d’une société, les investisseurs doivent s’en remettre à leur propre évaluation de la croissance intrinsèque à venir pour la société analysée.

La stratégie de la croissance à prix raisonnable (CPR) et le ratio C/B

On ne peut pas parler d’une stratégie de sélection de titres sans porter un regard sur l’utilisation qu’elle fait du ratio C/B. Bien que les utilisateurs de la CPR recherchent des ratios C/B plus élevés que les investisseurs dans la valeur, ils sont méfiants vis à vis les titres aux ratios C/B élevés qui attirent les investisseurs dans la croissance.

Un investisseur dans la croissance peut investir son argent dans une entreprise dont le ratio C/B est supérieur à 50. De son côté, l’investisseur qui applique la méthode CPR considère, un tel ratio C/B, trop cher pour l’incertitude que comporte tout investissement en Bourse. Il préfère donc sélectionner des sociétés dont le ratio C/B est de 15 à 25 (cela est une approximation seulement et dépend du contexte de chaque entreprise).

L’investisseur qui utilise la stratégie CPR rejoint l’investisseur dans la valeur dans le recherche d’un bas ratio cours/valeur comptable (C/VC), plus précisément un ratio C/VC inférieur à celui du secteur d’activité. Les ratios C/B et C/VC à un bas niveau sont les deux principales ressemblances entre la stratégie CPR et l’investissement dans la valeur.

Que disent les chiffres?

Le ratio cours-bénéfice/croissance (CBC) ou Price earnings grow (PEG)

Pour les investisseurs utilisant la méthode CPR, le ratio CBC/PEG représente la mesure la plus importante, car elle permet d’évaluer si la relation entre le potentiel de croissance d’une action et sa valeur courante est équilibrée.

Les adeptes de la CPR exigent un ratio CBC/PEG qui ne dépasse pas 1 et qui se situe plus près de 0,5 dans la plupart des cas. Lorsque le ratio CBC/PEG est inférieur à 1, cela signifie que, pour l’instant, le prix de l’action est sous évalué, compte tenu de la croissance du bénéfice à venir. Selon la méthode CPR, les titres dont le ratio CBC/PEG est inférieur à 1 sont sous-évalués et nécessitent une analyse plus poussée.

Le ratio CBC /PEG à l’oeuvre

Supposons que le titre du Conglomérat ABC inc., société fictive, se négocie à 18 fois le bénéfice (ratio C/B = 18) et que le bénéfice croît au taux de 23 %. Avec ces données, vous pouvez calculer que le ratio CBC/PEG de la société ABC inc. est de 0,78 (18/23 = 0,78), ce qui est plutôt bien selon les normes de la CPR.

Comparons maintenant ABC inc. à XYZ ltd., dont le cours s’établit à 10 fois le bénéfice (C/B = 10) et dont le taux de croissance du bénéfice atteint 16%. Le ratio CBC/PEG de XYZ ltd. s’élève donc à 0,63. L’adepte de la CPR serait intéressé par ABC inc., mais XYZ ltd. lui apparaîtrait encore plus attrayant. Même si XYZ ltd. a une croissance plus lente que ABC inc., son prix est plus avantageux, compte tenu de son potentiel de croissance. En d’autres mots, XYZ ltd. croît plus lentement, mais la croissance plus rapide de ABC inc. entraîne également une valorisation plus élevée. Comme vous pouvez le constater, le partisan de la CPR recherche une croissance solide, mais s’attend également à ce que cette croissance soit évaluée à un prix raisonnable. Le nom CPR a donc du sens!

ABC inc.   R C/B = 18  TC = 23%  CBC/PEG = 0.78

XYZ ltd.    R C/B = 10  TC = 16%  CBC/PEG = 0.63

La CPR à l’oeuvre

Étant donné que la stratégie CPR tire ses principes de l’investissement dans la valeur et de l’investissement dans la croissance, le rendement qu’elle procure pendant certaines phases du marché diffèrent souvent du rendement que les investisseurs dans la valeur ou la croissance obtiennent alors.

Non seulement la stratégie CPR combine les critères du placement dans la valeur et du placement dans la croissance, mais elle procure également le type de rendement associé à chacune de ces méthodes : l’investisseur dans la valeur s’en sort mieux lors des bear markets (baissier); l’investisseur dans la croissance obtient un rendement supérieur lors des bull markets (haussier); et l’utilisateur de la CPR est récompensé par un rendement plus régulier et plus prévisible.

Conclusion

La CPR peut sembler être la stratégie de prédilection, mais cela n’est pas si facile de combiner l’investissement dans la valeur et l’investissement dans la croissance. Si votre maîtrise des deux stratégies n’est pas au point, vous risquez d’acheter des actions médiocres plutôt que les actions conformes à la CPR. Pourtant, comme nombre d’investisseurs remarquables tels que Peter Lynch lui-même l’ont prouvé, les rendements obtenus justifient amplement le temps qu’exige l’apprentissage des techniques de la croissance à prix raisonnable.

Par Martin Raymond

Que pensez-vous de la stratégie CPR?

Depuis 2014, le choix des investisseurs gagnants!

Accédez à deux portefeuilles modèles performants au meilleur coût!

Faites-en l’essai maintenant!

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à rejoindre nos milliers de Followers sur Twitter, Facebook ou Linkedin. Aimez notre page Facebook, Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA (Tirage le 31-12-2017).

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *