L’investisseur en compte propre que je suis

Une méthode qui a fait ses preuves, des rendements supérieurs en Bourse, ça vous intéresse?

Qu’est-ce qu’un investisseur en compte propre? Quel est son rôle premier? Ces deux questions semblent simplistes mais pourtant une multitude de réponses peuvent leur convenir.

Pour moi, un investisseur en compte propre représente une personne qui a décidé de prendre charge de son capital et de le faire fructifier en l’investissant en bourse.

Jusque là, tout est simple, mais comme l’action d’investir en bourse est un art que chacun peut adapter à sa façon, la suite de l’histoire peut prendre différentes formes. Certains s’en remettront à l’analyse fondamentale, d’autres à l’analyse technique. Certains préféreront détenir 20 entreprises en portefeuille, d’autres seulement 5. Certains feront de l’investissent spéculatif (day trading, swing trading) d’autres choisiront la voie  de l’investissement à long terme. En dernier lieu, chacun aura sa petite idée sur la façon d’obtenir des rendements satisfaisants.

Comme je ne suis pas différent des autres, j’ai eu moi aussi à faire des choix, à me définir en tant qu’investisseur en compte propre. Étant de nature une personne recherchant la stabilité, autant du côté financier que de ma vie personnelle et faisant preuve d’une grande indépendance d’esprit (on me dit souvent que je tiens à mes idées contre vents et marées), J’ai arrêté mon choix sur un style d’investissement qui me rejoint, c’est -à-dire: la gestion d’un portefeuille focalisé basée sur une vision à très long terme et sur les principes de l’analyse fondamentale.

Pourquoi l’analyse fondamentale?

À la base, j’aime les chiffres, je dirais même plus, je raffole des chiffres. Pour moi, calculer des ratios et analyser des rapports financiers représente une véritable partie de plaisir. J’aime décortiquer une société. Les chiffres contenus dans les rapports financiers d’entreprises représentent pour moi, l’équivalent des os du corps humain. À chaque consultation, je pars à la découverte de quelques choses de nouveau, de quelque chose qui m’en dira un peu plus sur l’existence de mes sociétés en portefeuille.

Pourquoi une vision à très long terme?

Tout simplement parce que le temps est le meilleur allié de l’investisseur en compte propre. C’est uniquement le passage du temps qui permet de juger de la remarquabilité d’une entreprise et d’obtenir le juste rendement boursier que va de pair . Tout comme pour les rendements à court terme d’un investisseur en bourse, les résultats à court terme d’une société doivent être analysés de concert avec les résultats passés et les perspectives futures de la dite société, sinon, ils ne veulent rien dire et surtout, ils ne vous donneront aucun indice sur votre potentiel d’enrichissement futur en tant qu’actionnaire de la société. N’oubliez jamais que ce sont les résultats de l’entreprise à partir du moment que vous en devenez actionnaire qui seront tributaire de votre niveau d’enrichissement à long terme.

Par contre, pour récolter les rendements supérieurs attachés au fait de détenir des entreprises remarquables, vous devez faire preuve de patience. M. Le Marché étant une personne dépendante de tout et de rien, il a souvent tendance à l’exubérance ou encore à la déprime. Votre rôle consiste alors à soulager sa déprime en achetant des titres et à contenir son exubérance en vendant des titres, ce qui le ramènera à un état d’esprit plus tempéré et plus en ligne avec les données réelles.

N’oubliez jamais que le marché boursier à cette tendance, à court terme, de prendre de l’avance ou du retard sur l’évaluation intrinsèque des entreprises sous-jacentes. Par contre, à très long terme, la corrélation entre les deux valeurs est extrêmement positive.

Pourquoi un portefeuille focalisé?

Ici, la raison est encore plus simple. Je déteste les adeptes du nivellement par le bas. Comme un indice boursier représente à mes yeux un parfait mécanisme de nivellement par le bas, c’est-à-dire, un mélange de quelques entreprises remarquables (celles qui m’intéressent) d’une majorité de sociétés moyennes et de quelques entreprises médiocres, je préfère, de loin, détenir en portefeuille un nombre limité d’entreprises (5 à 10) que j’estime être remarquables et passer mon tour sur les autres.

Voilà le genre d’investisseur en compte propre que je suis et que je continuerai d’être.

Un portefeuille focalisé géré avec simplicité, rationalité et patience, voilà la recette de mon succès jusqu’à présent.

Par Martin Raymond

Et-vous, quel type d’investisseur en compte propre êtes-vous? Quel est votre vision de l’investissement en bourse?

Laissez moi vos commentaires…

Aidez au développement durable du blog en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *