L’analyse fondamentale, un outil efficace mais qui a ses limites

Sovanna

Cet article vous est proposé par Sovanna SEK qui est l’auteur du blog investir-en-actions.com

Très utilisée par la majorité de la communauté financière, l’analyse fondamentale a pour but de valoriser le cours de l’action d’une entreprise par rapport à ses fondamentaux intrinsèques sur le long terme. La base de cette approche d’investissement se repose sur l’influence de la théorie de l’efficience des marchés financiers. Cependant, sa pertinence est remise en cause suite à de nombreux scandales financiers (Enron, WorldCom, Société Générale, Dexia). Si l’analyse fondamentale a encore sa place dans l’univers de la Bourse, elle montre certaines limites pour anticiper les mouvements brusques de marché et les signes d’éclatement des bulles financières, puis comprendre la dimension psychologique des investisseurs.

 

L’efficience des marchés financiers dans l’incapacité de prévoir des événements imprévus

 

La majorité des professionnels de la finance souhaitent que Monsieur Le Marché évolue en respectant leurs prévisions futures afin de soigner leur business. Le problème est qu’il y a par moment des événements imprévus par le consensus dont il n’apprécie pas. Le fait que ce n’était pas anticipé, provoque des fluctuations excessives des cours des actions.

 

Par exemple, les investisseurs ne pensaient pas à un moment donné qu’une grande banque comme Lehman Brothers pourrait faire faillite. Malheureusement, l’impossible était possible. La FED avait averti les différents acteurs de marché que ce sont les actionnaires qui doivent assumer leurs bêtises. Au final, vous connaissez le résultat sur les places financières.

 

Des analystes financiers victimes de l’esprit moutonnier

 

Les analystes financiers sont souvent pointés du doigt. En effet, beaucoup d’investisseurs ont laissé des plumes en suivant naïvement pour argent comptant leurs recommandations. L’explication pourrait venir de leur comportement face aux évolutions de marché.

 

Les périodes d’euphorie boursière les amènent souvent à négliger le coté rationnel de leur métier. Ils font preuve d’un manque d’indépendance d’esprit en suivant ce que font leurs concurrents. La pression des résultats à court terme est le principal responsable de cette dérive. Bref, maîtriser ses émotions est aussi valable pour les professionnels de la finance.

 

La transparence de l’information pour tous : Dans vos rêves !

 

La transparence de l’information implique que tous les investisseurs sont sur un pied d’égalité. Malheureusement, les exemples de délits d’initiés ne manquent pas pour ternir l’une des aspects de la théorie de l’efficience des marchés financiers. Cela n’empêche pas que certains investisseurs prennent le risque si le jeu vaut la chandelle.

 

Le passage de la Bourse à la cotation électronique a accentué ce fléau qui va persister dans le futur. On peut assimiler à de la délinquance de première ordre. Les investisseurs particuliers et professionnels devront prendre conscience de l’asymétrie au niveau de la qualité et la disponibilité d’information.

 

Le scandale Enron est un exemple typique de la faiblesse de l’analyse fondamentale dont les investisseurs n’avaient pas toutes les informations pour se faire une idée de la qualité intrinsèque de l’entreprise et détecter des fraudes au niveau comptable. De plus, les analystes financiers ont fait preuve de négligence en recommandant le titre à l’achat.

 

La dimension psychologique absente de l’analyse fondamentale

 

Si les cours des actions connaissent de plus en plus des excès à la hausse ou à la baisse par rapport à leur valeur fondamentale, c’est une preuve qu’il y a de plus en plus d’investisseurs ayant un comportement irrationnel pour se faire plein les poches. Pour vous rassurer, le retour à la réalité en Bourse existe mais le décalage met du temps à se combler.

 

Le passage de la cotation électronique a permis l’émergence d’une Bourse purement financiarisée. Cela entraînera de plus en plus de mouvements incohérents de marché. Il se peut que des mauvaises nouvelles font monter les cours et réciproquement. Les adeptes de l’analyse fondamentale chercheront souvent des raisons réductrices comme l’irresponsabilité de certains intervenants de marché.

 

Quelques règles à respecter pour bien utiliser l’analyse fondamentale

 

Pour les investisseurs ayant une approche purement fondamentale, je vous rassure que l’analyse fondamentale reste un outil important pour investir en Bourse sur le marché actions. Néanmoins, il existe des règles à respecter pour bien l’exploiter :

 

  • Privilégiez un horizon d’investissement de long terme.
  • Oubliez le court terme car les mouvements de marché seront plus déconnectés des éléments fondamentaux et trop dépendants de la psychologie des investisseurs.
  • Bien lire les états financiers entre les lignes.
  • Faites attention aux effets de mode. Beaucoup d’observateurs ont prédit la fin de Warren Buffet lorsqu’il n’était pas investi sur le secteur technologique en l’an 2000. Quelque mois plus tard, les faits lui ont donné raison.
  • Une sous-valorisation d’une action ne signifie pas une opportunité d’achat. Par exemple, les gérants vous disent qu’il faut se ruer sur les valeurs bancaires. Cependant, sur le long terme, j’en doute car elles ne sont pas transparentes sur leurs états financiers. Evidemment, leurs cours peuvent monter mais sûrement pas pour des raisons fondamentales solides.

Par Sovanna SEK

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *