Quelle répartition de votre capital choisir à la retraite? (partie 2)

 

J’ai terminé la première partie de l’article en vous affirmant que pour obtenir 7.5% de rendement annualisé, il fallait viser des placements un peu plus audacieux, c’est-à-dire les actions.

La méthode de pensée derrière cette affirmation est relativement simpliste. Si votre capital est investi dans des placements plus sécuritaires et qu’il vous rapporte, disons, un rendement fixe de 5% en termes réels et que vous  insistez pour dépensez 15 000$ par année, vous serez à sec de capital dans exactement 22 ans. La valeur actuelle de 15 000$, escomptée au taux de 5%, équivaut exactement à 200 000$. Autrement dit, une hypothèque de 200 000$, amortie à un taux de 5%, sera libre d’hypothèque dans 22 ans si les versements annuels totalisent 15 000$.

Vous vous dites peut-être que 22 ans suffiront amplement à la tâche, après tout, vous aurez 87 ans quand votre capital sera anéanti. Sachez cependant, que selon les statistiques, un homme de 65 ans a 30% de probabilité de vivre 22 ans de plus. Pour la femme, la probabilité de vivre 22 ans de plus grimpe à 48%.

Autrement dit, il y a 30% de chance, si vous êtes un homme et 48%, si vous êtes une femme, que vous épuisiez votre capital avant de mourir avec un rendement de 5% par année.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           (Voir le tableau ci-dessous)

Ce tableau indique l’âge auquel vous manquerez d’argent et donne la probabilité d’atteindre cet âge si vous avez 65 ans présentement.

Âge Homme Femme
70 89.2% 94.0%
75 75.1% 85.5%
80 57.6% 73.4%
85 38.2% 56.6%
87 30.0% 48.0%
90 20.1% 35.9%
95 7.5% 18.6%

Source: Statistique Canada 2006

Le tableau ci-dessus nous révèle que si (à 65 ans) votre plan financier s’étend sur 20 ans seulement (jusqu’à 85 ans), il y a 56% de probabilités dans le cas des femmes (38% dans le cas des hommes) que vous soyez encore en vie quand votre capital sera à épuisé.

Bien entendu, si vous vous rendez compte que vous allez manquer d’argent, vous diminuerez sûrement vos dépenses afin de ne pas anéantir votre capital trop rapidement ou bien vous investirez de façon plus audacieuse afin d’obtenir un meilleur rendement sur le long terme.

Cependant, que peut-on faire, si on ne connait pas exactement ce que sera le rendement sur notre capital à long terme.

C’est là qu’entre en jeu les probabilités.

Le physicien Moshe A. Milevsky, utilise un modèle parfaitement au point qu’il a baptisé, le modèle à double incertitude.

Ce modèle comporte deux probabilités, dont vous devez vous préoccuper: les probabilités de placements et les probabilités de mortalité.

Nous devons donc considérer deux données aléatoires. Premièrement, la probabilité que vous obteniez un taux donné de rendement et deuxièmement, la probabilité que vous viviez jusqu’à un âge donné.

Il est clair que les probabilités d’obtenir un rendement précis reposent sur la répartition de votre capital, c’est-à-dire sur la façon de répartir votre capital entre les actions, les obligations et d’autres placements.

Pour ce qui est des probabilités de mortalité, nous allons nous appuyer sur les données fournies par Statistiques Canada dans le tableau présenté plus-haut.

Maintenant, tentons de répondre à la question suivante: comment devez-vous répartir votre capital pour augmenter au maximum la probabilité de pouvoir dépenser 7 500$ (15 000$ avant impôt) additionnels par année pour le reste de votre vie?

Voici, ci-dessous, un tableau qui vous aidera à bien saisir le raisonnement.

Probabilité de manquer d’argent, selon la répartition du capital

(Vous avez 65 ans. Vous disposez au départ de 200 000$; le retrait annuel réel est de 15 000$ et le ratio besoins-fortune est de 7.5)

Répartition des actions* Homme Femme
0% 47% 71%
20% 37% 59%
40% 30% 47%
60% 26% 39%
80% 23% 35%
100% 22% 32%

 Source: Investir en toute logique de Moshe A. Milevsky, p. 169

Investir en toute logique

Investir en toute logique

*Le reste de la fortune, c’est-à-dire la portion qui n’est pas répartie dans le marché des actions, est placé dans des CPG à court terme ou des fonds du marché monétaire.

Le tableau indique, par exemple, que si une femme de 65 ans place toute sa fortune, soit 200 000$, dans un CPG à court terme ou des fonds du marché monétaire et qu’elle n’a aucune exposition aux actions, elle a 71% de probabilités de manquer d’argent avant sa mort.

Par contre, un homme de 65 ans qui n’investit rien dans les actions a 47% de probabilités de manquer d’argent avant son décès. Cette probabilité est passablement élevée, mais, quand même de beaucoup inférieure à celle des femmes parce que les hommes vivent statistiquement moins longtemps que les femmes.

Le tableau démontre également une autre vérité absolue. Plus vous investissez en actions, moins grandes sont les probabilités que vous manquiez d’argent avant de mourir. Cette observation est valide autant pour les hommes que les femmes.

À la lumière de ce tableau, vous auriez grandement intérêt à ne pas bouder les actions une fois le moment de votre retraite arrivé, à tout le moins, il serait important que vos conserviez une bonne part de votre capital en actions.

Dans le cas contraire, vous jouez grandement avec le feu et risquez fort de vous brûlez avant de mourir.

Par Martin Raymond

Que pensez-vous de cet article sur la répartition de votre capital à la retraite?

Depuis 2014, le choix des investisseurs gagnants!

Deux portefeuilles modèles performants au meilleur coût!

Faites-en l’essai maintenant!

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *