Malgré tout, les actions ordinaires livrent la marchandise

Simplicité – Transparence – Performance

Pour vous bâtir un portefeuille d’actions performant et vivre la retraite dont vous rêvez 

Faites-en l’essai, ce sera votre meilleur investissement à vie!

Rien de mieux que l’étude du passé pour obtenir une meilleure perspective du présent et de l’avenir.

Les grand titres qu’on lit et entend ces temps-ci sont-ils si inhabituels?

Pas du tout. L’histoire nous enseigne qu’il semble toujours y avoir eu une crise quelconque menaçant la planète économique et ce, sans égard à la période analysée.

50 années de guerres, de bouleversements et de tourmentes n’ont pas empêché les actions ordinaires de livrer la marchandise

Le tableau ci-bas couvre un demi-siècle (1961 -2011) d’une période marquée, semble-t-il, par une multitude d’événements menaçants.

Sans vouloir minimiser la réalité d’aujourd’hui, plusieurs de ces événements me paraissent beaucoup plus sérieux que ceux auxquels nous sommes confrontés de nos jours.

années événements
1961 Érection du mur de Berlin
1962 Crise des missiles de Cuba
1963 Assassinat de Kennedy
1964 Golf de Tonkin
1966 Escalade de la guerre du Vietnam
1968 L’URSS envahit la Tchécoslovaquie
1970 Les Etats-Unis envahissent le Cambodge
1971 Gel des prix et des salaires
1973 Crise de l’énergie – Embargo des pays Arabes
1974 Démission de Nixon pour empêcher son «impeachment»
1975 Perspectives économiques sombres
1977 Amorce de la chute des marchés
1978 Hausse des taux d’intérêt – Stagflation
1979 L’URSS envahit l’Afghanistan
1980 Le prix du pétrole explose – 1er référendum au Québec
1981 Les taux d’intérêt court terme au Canada atteignent 21%
1987 Le «black Friday» – krach boursier historique
1990 Crise du golf – L’Irak envahit le Koweït
1991 Coup d’état en Russie
1993 1er attentat au World Trade Center
1995 2e référendum au Québec
1997 Crise financière de la grippe asiatique
1999 Paranoïa du bogue de l’an 2000
2000 Bulle des technos
2001 Attentats du 11 septembre
2002 Scandale majeur – Fraudes comptables de multinationales
2003 Guerre en Irak
2005 Attentat dans le Métro de Londres
2007 Crise des «subprime»
2008 Le système financier mondial est au bord du gouffre
2009 Plusieurs titres boursiers majeurs sont en baisse de 50% et plus
2011 Baisse de la cote de crédit américaine – menace de récession en «W»

Comment ont réagi les actions ordinaires durant cette période tumultueuse?

Elles ont passé le test du temps…haut la main.

En utilisant l’indice S&P/TSX total return (dividende inclus) comme référence pour les actions ordinaires, sur ces 5 décennies de guerre, de bouleversements politiques et de tourmente économique, les actions ordinaires canadiennes ont réussi à générer un rendement annuel composé de 10,1%.

Une performance de beaucoup supérieure à ce qu’auraient produit des placements garantis sur la même période.

Un placement de 1 000$ dans l’indice S&P/TSX total return (dividende inclus) en 1961 aurait fructifié jusqu’à plus de 122 800$ sur une période de 50 ans, malgré l’apport constant de mauvaises nouvelles.

Mais vous pourriez débattre que 50 ans représentent un horizon de placement trop long pour un investisseur typique. J’ai donc refait l’exercice en utilisant des périodes de 20 ans en glissement annuel.

La meilleure période de 20 ans a généré un rendement annuel composé de 13,5% et la pire de 7,5%, pour une moyenne de 10,5% pour les 31 périodes de 20 ans, comprises entre 1961 et 2010.

Les sceptiques de la Bourse devraient trouver un certain réconfort dans le fait que les sages principes de base du placement boursier ont tenu la route et que les actions ordinaires ont bien joué leur rôle de véhicule de croissance à long terme de votre capital, et ce, même à travers des périodes de chambardements économiques constants.

Actions ordinaires – S.V.P. suivre le mode d’emploi

Certes, il y a eu un certain nombre de «Bull Markets» au cours de ces 5 décennies – des périodes où les actions ordinaires ont semblé être un moyen assuré de faire de l’argent « facilement et rapidement ». Mais il y a eu, aussi, d’autres périodes, comme aujourd’hui, où toutes les raisons semblaient bonnes et justifiées pour délaisser les actions et se réfugier dans des titres à rendement garanti.

C’est d’ailleurs, ce qui a donné naissance à la montée d’un cycle caractérisé par le fait d’acheter à la hausse et de vendre à la baisse.

Malheureusement, le résultat de ce comportement moutonnier est en grande partie responsable de l’étiquette « titres risqués » qui est accolée aux actions ordinaires.

Je crois cependant que, comme la construction d’une maison qui vient avec un plan, les actions devraient être livrées avec un plan d’instructions, puisque cette classe d’actif doit être utilisée avec méthodologie pour produire les résultats escomptés.

Le passage du temps a démontré, clairement, que les actions ont grandement récompensé les investisseurs patients et disciplinés. Mais ce même passage du temps, a aussi démontré que ceux qui agissent et réagissent de façon impulsive ont, habituellement, une tout autre expérience avec les actions ordinaires.

Par Martin Raymond

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *