L’investisseur et ses biais

 

Simplicité – Transparence – Performance

Faites l’essai de notre performant service dédié à l’investisseur en compte propre

Quand vous investissez en bourse,  vous êtes face a beaucoup plus d’informations que vous ne pouvez en  traiter, alors pour faire un choix, nous avons tendance à nous faciliter la tâche en réduisant inconsciemment notre univers.

Biais de familiarité ou domestique:

Nous avons tendance à acheter, à avoir en portefeuille des actions de notre propre pays, locales, car nous pensons avoir plus d’information sur celle-ci, ce qui n’est pas nécessairement vrai.

Biais de récence:

Nous avons aussi tendance à surestimer l’information récente, si nous avons entendu qu’une entreprise va bien ou au contraire qu’elle connaît des problèmes, nous allons surestimer cette information et ignorer toutes les informations antérieures.

Les biais de familiarité et de récence font partie d’une grande classe de préjugé que nous appelons biais de disponibilité.

Nous sommes confrontés à un grand nombre d’informations, nous sommes plus à l’aise en nous concentrant sur un sous-ensemble plus petit. Nous ne choisissons pas au hasard, nous examinons les données les plus aisément disponibles, effet de récence et de familiarité.

Ces préjugés influencent la manière dont nous investissons et peuvent nous conduire à faire de mauvais choix.

Un bon conseil, sortez de votre zone de confort, recherchez des données qui sont moins faciles d’accès et ne concentrez pas votre attention seulement sur ce qui est facilement disponible.

Faites des recherches approfondies, et essayez de rassembler autant d’informations que possible.

 

Tôt ou tard vous devrez rééquilibré, ajusté votre portefeuille et ceci peut aussi être problématique.

L’effet de dotation ou de statu quo

Nous apprécions plus les choses que nous possédons déjà plus que celle que nous ne possédons pas.

Nous avons tendance à mieux valoriser les actifs que nous possédons que ceux que nous ne possédons pas.

L’effet du statu quo est lié à crainte du regret. Nous craignons qu’en vendant, en changeant notre portefeuille, nous passions à côté d’une opportunité de faire une plus-value importante.

L’effet de disposition.

L’effet de disposition signifie que les gens ont tendance à encaisser leurs gains trop tôt et de garder leurs positions perdantes trop longtemps.

« un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »

Lorsque vous avez fait une belle plus-value, vous craignez, vous avez peur que l’action parte à la baisse et qu’ainsi vous allez perdre votre gain.

La bonne question à se poser si vous ne possédez pas encore cette action, l’achèteriez-vous. Si la réponse est oui gardez sinon, vendez.

La même chose vaut pour les pertes, lorsqu’une action à baisser beaucoup de gens pense qu’elle va rebondir. Encore une fois la bonne attitude est de se poser la question au moment présent, est-ce qu’avec les informations dont je dispose, je n’achèterais pas cette action si la réponse est oui alors vendez sinon gardez

« Pas vendu pas perdu »

est un proverbe qui a fait perdre des fortunes en bourse.

Vous ne devriez pas envisager un achat ou une vente par rapport à la perte récente ou le gain récent que cela implique. Vous devez suivre votre stratégie initiale et ajuster votre portefeuille en conséquence.

Le biais rétrospectif

Si après un an, votre portefeuille à fait mieux que l’indice, vous vous dites je le savais ma stratégie est bonne, alors que peut-être cela est dû au seul hasard, pour vérifier qu’une stratégie est bonne, il ne suffit pas qu’elle soit bonne une fois, mais qu’année après année vous fassiez mieux que l’indice et ce dans différentes conditions de marché.

Biais de la tache aveugle

Voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien

Vous êtes très bon pour détecter les biais cognitifs chez d’autres personnes, mais vous êtes aveugle à vos propres préjugés.

Connaître les biais, les préjugés auxquels nous sommes soumis inconsciemment nous aide à les surmonter.

Par Patrick VB

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *