Titres à dividende élevé, soyez sélectif

 

Règle générale, cette stratégie fonctionne très bien, surtout depuis quelques années, compte tenu de la bonne évolution boursière des titres dits « défensifs » qui versent souvent de très bons dividendes à leurs actionnaires.

Cependant, malgré le succès des titres à dividende élevé, il faut demeurer vigilant et faire preuve d’une sélectivité intelligente car tous les titres à dividendes ne sont pas de même qualité. Si votre objectif, en tant qu’investisseur, est de vous assurer un rendement en dividende alléchant sans pour autant mettre de côté l’appréciation de votre capital à long terme, vous devriez garder en tête, les quelques règles ci-dessous:

1- Favoriser les entreprises qui opèrent dans des secteurs d’affaires stables à long terme. Si vous recherchez une entreprise susceptible de vous verser des dividendes réguliers, année après année, mieux vaut regarder du côté des sociétés qui œuvrent dans des secteurs peu cycliques et stables à long terme comme les services publics, les banques, l’alimentation et les télécommunications. Les sociétés actives dans les secteurs cycliques tel que les ressources naturelles, ne cadrent généralement pas avec cette stratégie.

2- Sélectionner les sociétés qui affichent un solide bilan. Même les entreprises qui opèrent dans des secteurs stables sont sujettes à connaître des années difficiles. Cependant, celles qui ont des bilans solides et peu endettés parviendront, généralement, à passer au travers de ces séquences ardues sans trop de difficultés.

3- Choisir des entreprises qui versent des dividendes raisonnables en rapport avec leurs bénéfices. Il existe une façon simple et rapide de déterminer si une entreprise a les moyens de verser son dividende : le taux de distribution des bénéfices (en anglais, le payout ratio) qui exprime le pourcentage des profits qui sont versés en dividendes (= dividende par action / profits par action). Bien sûr, plus ce ratio est bas, plus le versement du dividende est protégé et vice versa. En revanche, les sociétés qui versent la totalité (voire plus) de leurs bénéfices en dividendes ne se laissent aucune marge de manœuvre et sont sujettes à diminuer ou carrément éliminer leur dividende en cas de difficultés financières.

4- N’oubliez pas la croissance. Un dividende élevé c’est intéressant mais un dividende qui augmente sur une base régulière peut être encore plus attirant pour l’investisseur à long terme. Il ne faut pas oublier qu’une entreprise qui verse la quasi totalité de ses profits en dividendes limite du même coup le potentiel de croissance à long terme de ses profits… et de ses dividendes. Souvent, il est plus payant d’investir dans un titre qui procure un dividende moins élevé mais qui connaîtra une croissance solide et régulière de ses bénéfices à long terme.

Pour ma part, je pense que la chasse aux dividendes élevés incite bien des investisseurs à courir des risques tout aussi élevés. Il faut toujours se méfier des sociétés qui offrent des taux de dividendes anormalement élevés.

Par ailleurs, plusieurs sociétés cotées en Bourse, sûrement dans le but de courtiser les investisseurs qui recherchent des dividendes, commettent l’erreur de verser un dividende trop élevé à leurs actionnaires. Souvent, ces entreprises sont d’anciennes fiducies de revenu qui ont formé leur actionnariat à coups de généreux dividendes.

Il arrive même, que des entreprises à croissance rapide versent la totalité ou presque de leurs profits en dividendes. De telles entreprises devraient, à mon avis, conserver leurs profits pour investir dans leur croissance; en faisant le contraire, ils ne font qu’augmenter les risques pour leurs actionnaires et deviennent les esclaves des marchés des capitaux pour financer leur développement.

Certes, les titres à dividende élevé représentent une bonne façon d’obtenir des revenus intéressants dans un contexte de bas taux d’intérêt. Par contre, il ne faut pas mordre à l’appât de tous les titres qui offrent des rendements élevés. Une sélection intelligente est toujours de mise.

Par Martin Raymond

Est-ce que les titres à dividendes élevés sont très présents dans votre portefeuille d’actions personnel?

Laissez moi votre commentaire sur l’article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c’est une chance de gagner un abonnement d’un an à la section privilège MIA.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *