L’investissement focalisé, le nouveau paradigme

Étonnamment, dans une industrie remarquable pour s’approprier le succès, les professionnels de l’investissement en bourse ont entrepris de ne pas s’intéresser à l‘investissement focalisé. Pourtant, plusieurs investisseurs focalisés ont joui d’une réussite phénoménale en utilisant cette méthode d’investissement pour investir en bourse. Comme le disait si bien Warren Buffett, le plus illustre investisseur de la planète,

 «Cette spécialité que nous avons fait nôtre, celle des portefeuilles focalisés, qui est tellement simple, n’est pas largement copiée, et c’est tant mieux car cela nous permet de continuer à l’exploiter avec énormément de succès».

L’investissement focalisé, le nouveau paradigme

Mais pourquoi tant de gens rejettent-ils cette stratégie d’investissement en bourse?  L’individu le mieux qualifié pour répondre à cette question est Thomas Kuhn. Kuhn, qui est décédé en 1996, était un physicien devenu philosophe. Dans son œuvre littéraire de 1962, La structure des révolutions scientifiques, il s’intéressa à l’une des notions les plus influentes, sinon la plus influente, de la deuxième moitié du vingtième siècle, c’est-à-dire, la notion de Paradigmes et à l’expression familière de Changements de paradigmes.

Kuhn prétendait que le progrès scientifique n’arrive pas toujours de façon progressive. Bien que nous puissions penser que la découverte scientifique est un long processus d’empilement de briques intellectuelles à un immeuble déjà robuste, il montra que le progrès scientifique arrive parfois par crises, initialement en réduisant à néant le mode de pensée d’un modèle ou d’un paradigme prédominant déjà existant et en second lieu, en recréant un nouveau modèle entièrement neuf.

L’histoire semble donnée raison à la théorie de Kuhn. La révolution copernicienne remplaça la notion de centralité de la terre, et la théorie de la relativité d’Einstein décontenança la géométrie euclidienne. À chaque fois, précédant le changement de modèle, survint une période de crise. Plusieurs personnes pensent que l’affrontement actuel entre les tenants des portefeuilles largement diversifiés d’un côté et ceux des portefeuilles focalisés de l’autre, est l’exemple même d’une telle crise.

Toujours selon Kuhn, l’enclenchement d’un changement de paradigme survient au moment où une anomalie est introduite. Mais qu’est-ce qu’une anomalie? C’est un événement que la majorité ne peut expliquer de façon rationnelle car il va à l’encontre de la mentalité générale implantée.

Pendant des années, les universitaires ont tenté de dépeindre Warren Buffett comme étant une anomalie. Selon eux, Buffett était un événement tellement inhabituel qu’une réussite telle que la sienne ne pouvait se reproduire que très rarement et par hasard de surcroit. Pourtant, la réalité est telle, que plusieurs autres investisseurs focalisés ont connus le succès boursier après, et même avant, Buffett.

Comme la principale raison qui permet à de nouveaux paradigmes de prendre forme c’est que l’ancien paradigme commence à se craqueler, la notion d’investissement focalisé commence doucement à intéresser les gens qui veulent investir en bourse mais on est encore loin de la coupe aux lèvres. Vous pourriez penser que dans le monde d’aujourd’hui, les scientifiques, les universitaires et monsieur et madame tout le monde acceptent de bonne grâce des informations nouvelles, voire contradictoires, et puis travaillent conjointement à la construction d’un nouveau paradigme. Rien n’est moins vrai.

Bien qu’ils puissent commencer à douter et à envisager des alternatives, ils ne renonceront pas à la notion répandue et enseignée depuis tant d’années, sous peine de le regretter sur le plan intellectuel, émotionnel et surtout financier. Historiquement, quand les changements de paradigme se produisent, il faut envisager que le processus prendra plusieurs décennies, voire plusieurs générations, ce qui laissera amplement de temps à tous pour s’éduquer à propos de la nouvelle notion.

Quand l’évidence amène la majorité à réaliser que l’ancien paradigme s’est complètement écroulé, apparaît alors à l’horizon une force que même les plus ardents défenseurs de l’ancienne notion ne peuvent arrêter. Cependant, jusqu’à ce que le changement ait abouti, le principal défi consiste pour les adeptes du nouveau modèle à lutter contre un monde hostile à leur vision des choses.

Selon moi, pour survivre à une crise de paradigme, il faut à la fois aimer les challenges et être muni d’une grande foi en son jugement personnel. Voilà, comme on dit, c’est dans la misère que l’on forme les champions mais bon si  le résultat est de s’enrichir en bourse, un peu d’embûches n’est pas la fin du monde.

Par Martin Raymond

Croyez-vous que l’investissement focalisé représente le prochain paradigme de l’investissement boursier?

Laissez moi vos commentaires…

Aidez au développement durable du blog en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *