Les 8 règles pour investir en Bourse avec succès

Dans un article de Peter L. Bernstein, rédacteur et fondateur du «Journal of Portfolio Management», intitulé «Mais où sont donc passés les frappeurs à 40% de réussite d’antan?», il est écrit que pour faire partie des frappeurs à 40% de réussite, l’investisseur boursier doit être d’accord pour faire «le type de paris concentrés qui sont indispensables si l’objectif est d’atteindre des résultats exceptionnels».

Mais gérer un portefeuille focalisé sur quelques titres seulement, demande de suivre certaines règles précises pour aspirer à la réussite. En voici la liste.

LA MARCHE À SUIVRE POUR INVESTIR EN BOURSE AVEC SUCCÈS:

1-Penser aux actions comme à des parts d’entreprises

Chaque fois qu’un investisseur focalisé achète des actions, il doit aborder l’opération comme si il achetait une entreprise non-cotée à la bourse. Il doit regarder les perspectives économiques de la société, analyser le travail des dirigeants et déterminer le prix qu’il est prêt à débourser pour acquérir la société.

L’objectif en tant qu’investisseur focalisé devrait simplement être d’acquérir, à un prix raisonnable, une participation dans une société facile à comprendre et dont les résultats financiers seront de façon quasi certaine supérieurs dans cinq, dix et vingt ans à ce qu’il sont aujourd’hui.

À travers les années, vous ne trouverez que peu d’entreprises qui respectent ces exigences, or quand vous en dénicherez une, vous devriez y investir une part significative de votre capital.

2-Augmentez la taille de votre investissement

Personnellement, je ne voudrais jamais acquérir quoi que ce soit, si je n’étais pas prêt à y mettre au moins 10% de mes capitaux. Si je ne veux pas y investir autant, c’est que l’entreprise ne passe pas le test.

Maintenant, réfléchissez à ceci: si la meilleure affaire que vous détenez en portefeuille présente le plus faible risque pour vos finances et a les meilleures perspectives à long terme, pourquoi donc devriez-vous investir de l’argent sur la dixième société de votre liste de suivi plutôt que d’en rajouter sur la première.

3-Réduisez le taux de rotation de votre portefeuille

Il est illusoire de penser que des achats et des ventes en permanence vont vous aider à faire progresser les performances de votre portefeuille. Nous savons déjà que faire tourner son portefeuille génère des frais transactionnels qui contribuent grandement à réduire votre rentabilité.

Pour les régimes d’investissement imposables, les effets d’un taux de rotation élevé sont encore plus pervers. Chaque fois qu’une action est vendue, en supposant que la transaction débouche sur un gain, vous en verrez une partie amputée sous formes d’impôts.

Traitez votre portefeuille comme si vous étiez le PDG d’un holding. Une société mère, qui est propriétaire de filiales dotées de superbes perspectives économiques à long terme ne vendra pas les «bijoux de la couronne» de l’entreprise.

À mon avis, une décision qui a sa logique dans la gestion d’entreprise a la même logique en gestion de portefeuille. L’investisseur focalisé devrait conserver une petite part d’une société remarquable avec la même ténacité que celle dont ferait preuve un homme d’affaires qui serait propriétaire à 100% de l’entreprise.

4-Développez des mesures de performances alternatives

L’investissement focalisé étant basé sur les performances intrinsèques des entreprises et non sur les performances des prix des actions, il est primordial de développer un processus d’évaluation des performances différent de la norme.

Les investisseurs focalisés doivent mesurer les progrès de leur portefeuille en calculant les bénéfices par transparence, c’est-à-dire, en multipliant les bénéfices propres par action par le nombre d’actions qu’ils détiennent dans chacune de leurs entreprises afin de calculer la création de valeur totale de votre portefeuille d’entreprises.

5-Apprenez à penser en termes de probabilités subjectives

Pour investir en bourse et connaître du succès sur le long terme, il faut apprendre à penser en terme de probabilités. Cependant, contrairement à différents jeux tels: le poker, le bridge ou encore le black-jack, il s’agit beaucoup plus de probabilités subjectives que mathématiques.

Ce sont les informations accumulées à la suite de votre analyse fondamentale d’une société qui vous permettront d’y aller d’hypothèses de probabilités subjectives à propos de celle-ci. Plus vous détiendrez d’informations valables et vérifiées sur une entreprise, plus votre théorie subjective des probabilités sur elle tiendra la route.

Si vous devenez un de ces investisseurs qui se concentrent sur les évolutions des affaires sous-jacentes, vous découvrirez que vous êtes plus à l’aise pour penser en termes de probabilités et que cela vous procurera un fabuleux avantage compétitif sur la majorité.

6-Reconnaissez la psychologie de l’erreur d’appréciation  

Comme le disait si bien Charlie Munger, le bras droit de Warren Buffett, «l’esprit humain est pourvu à la fois d’une énorme puissance et de dysfonctionnements standards qui trop souvent le font aboutir à la mauvaise conclusion».

En effet, l’investisseur peut se faire une idée exacte des facteurs économiques ainsi que des probabilités impliquées dans ses choix de titres, mais si il laisse ses émotions prendre le dessus sur sa capacité de jugement, il n’aura aucun avantage à utiliser une approche de l’investissement focalisé ou même n’importe quelle autre approche.

Si le fait d’enregistrer des pertes sur vos titres vous rend malade, sachant que quelques pertes sont inévitables, il serait judicieux pour vous, d’utiliser une forme d’investissement très conservatrice ou encore d’aller à la caisse d’épargne pendant toute votre vie.

Tant que vous avez un horizon de placement à long terme, le risque de l’investissement focalisé se résume à un risque que vous prenez sur vous même, à savoir êtes-vous capable de garder foi dans les vrais fondamentaux de vos entreprises et de ne pas trop vous préoccuper des fluctuations boursières.

7-Ignorez les prévisions de marché

À la fin de l’année 1987, qui aurait pu penser que le Japon, la deuxième plus grande économie du monde, allait sombrer dans la pire récession-dépression qu’il ait connu depuis la deuxième guerre mondiale. Qui aurait prévu que la Russie cesserait de payer les intérêts sur sa dette, que les marchés asiatiques du sud-est allaient imploser, et quand l’espace de six semaines le Dow Jones allait plonger de 1800 points avant de remonter et de marquer de nouveaux sommets trois mois plus tard.

La réponse: personne.

Le marché boursier (et l’économie mondiale dont il fait partie) est un système adaptatif complexe qui est en perpétuelle évolution. Les modèles prédictifs simples peuvent bien, pendant un temps, sembler fonctionner correctement mais en fin de compte ils échoueront, c’est une certitude.

Tous connaissent «la théorie des marchés efficients», la théorie selon laquelle l’information se diffuse aléatoirement dans le marché fixant du même coup avec justesse le prix des titres.

Personnellement, je pense que bien qu’il soit efficient une bonne part du temps, le marché boursier connaît de temps en temps des ratées, et fixe, alors, des prix qui ne reflètent pas la valeur intrinsèque des entreprises sous-jacentes.

Les raisons qui expliquent cette inefficience soudaine du marché en rapport avec certains titres boursiers sont: les sur-réactions psychologiques et les erreurs de jugement économiques des investisseurs participants au marché boursier.

L’investisseur focalisé peut alors tirer avantage de ces anomalies dans la fixation des prix pour acheter des titres en profitant de conditions particulièrement avantageuses.

8-Attendez le bon moment pour investir

L’acte d’investir en bourse avec succès correspond à l’attente de conditions gagnantes pour opérer une transaction à fort potentiel de réussite. Donc soyez patient et intéressez-vous uniquement aux entreprises remarquables pour qui l’enrichissement de l’actionnaire revêt une importance capitale. Suivez-les et attendez que le marché vous les offres à un prix raisonnable, un prix qui vous permettre d’envisager un rendement potentiel intéressant et ce, avec un minimum de risque pour votre capital.

Par Martin Raymond

Que pensez-vous des 8 règles pour investir en bourse avec succès?

Laissez moi vos commentaires…

Aidez au développement durable du blog en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *