Pourquoi 90% des traders finissent ruinés?

Romaric

Cet article vous est proposé par Romaric CHRIST qui est l’auteur du blog http://www.sortir-du-rsa.fr

L’activité d’un trader consiste bien évidemment à gagner de l’argent en misant le sien sur des valeurs, puis espérer voir leur cote s’améliorer pour les revendre plus cher.

Les traders exposent leur capital boursier à un énorme risque lorsqu’ils n’ont pas de plan de trading et un excellent money management. En 2014, une étude menée par l’AMF démontrait que 90 % des traders étaient perdants.

Le sujet est si sérieux qu’il est devenu récemment le point de départ des dernières discussions sur le net et les forum financiers.

En quoi consiste le risque de ruine financier ?

L’expression Risque de ruine est quelquefois utilisée dans un sens technique très précis par les traders financiers, en référence au risque qu’un compte puisse devenir « ruiné » dans le sens qu’il lui est interdit de procéder à d’autres opérations. Il est quelque fois possible de calculer précisément ce risque de ruine pour un nombre donné d’opérations.

Comment 90% des traders finissent ruinés ?

Vivez sans travailler : attention la bourse ce n’est pas facile, c’est un travail où même les meilleurs passent par de mauvaises passes et se retrouvent ruinés.

90% des day traders sont ruinés au bout d’un an, 5 à 7% conservent leur capital et seulement 3 à 5% gagne de l’argent.

Les pertes sont inévitables, mais les bons traders enregistrent des performances positives malgré une probabilité de succès inférieure à 50%, c’est-à-dire des pertes plus nombreuses que les gains.

Pourquoi un tel pourcentage de perte ?

  • Suivre trop ses émotions

L’une des plus grandes erreurs des traders qui finissent ruinés est la tenue trop longue de positions perdantes sur le marché.

Ce phénomène est dévastateur et mène à l’autodestruction des traders car ces derniers vont preuve de trop d’émotions et ont peur de perdre de l’argent en spéculant. Un trader n’a pas envie de perdre son argent, il n’a pas envie d’avoir faux, il ne souhaite pas mettre fin à une série de trades gagnants ni même avoir réalisé trop de trades perdants successivement, c’est pourquoi il peut être tenté de ne pas clôturer un trade en perte.

  • Ne pas couper ses pertes

La première cause de perte en trading est de ne pas couper ses pertes !

Imaginez que vous perdiez 30% sur un trade. Pour regagner ces 30% il vous faudra un gain de 43%. Et plus votre perte initiale est grande, plus le gain nécessaire est important. Ainsi, si vous perdez 60% il vous faudra gagner ensuite 150% !

Couper ses pertes c’est mettre une limite à ses pertes. Cela peut se faire par la mise en place de stop loss.

  • Jouer trop gros

Autre habitude qui tue presque tous les comptes de traders : jouer trop gros.

Si vous ne perdez pas la première habitude et si vous jouez une trop grosse partie de votre capital vous êtes fichu. Tôt ou tard.

Réaliser de bonnes performances en jouant chaque fois 100% de votre capital, c’est facile. Mais cela ne durera pas. Tôt ou tard vous perdrez tout votre capital.

Même si vous placez des stop loss, il arrive qu’il y ait des gaps à l’ouverture (pour certains produits). Et ils sont terribles pour ceux qui jouent trop gros.

  • Acheter des actions qui ont baissé

S’il est vrai qu’il est intéressant, dans une optique d’investissement à long terme d’acheter des valeurs de croissance (c’est-à-dire des actions de compagnies exceptionnelles, de vraies machines à cash-flow sur le long terme) qui ont été injustement attaquées, il ne faut pas se méprendre.

Les traders comptent faire une bonne affaire avec des actions qui passent la majeure partie de leur temps à baisser. Il y a certes parfois des rebonds, mais cela finit en général mal…

Ne cherchez pas la bonne affaire en achetant une valeur massacrée ! Une action qui passe son temps à baisser (sur le moyen – long terme) n’est jamais une bonne affaire. Achetez et jouez sur ce qui monte !

Par Romaric CHRIST

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *