Les Pays-Bas, pays de naissance de la bourse

Un portefeuille modèle performant au meilleur coût!

Faites-en l’essai maintenant!

Cet article constitue ma participation à l’événement inter-blog dédié à la Bourse organisé par Alexandre Déodat, du blog “La bourse à long terme

Les Pays-Bas ne sont pas seulement le pays de la tulipe, mais aussi celui de la bourse.

C’est aux Pays-Bas que la bourse telle qu’on la connaît aujourd’hui est née.

La Vereenigde Oost-Indische Compagnie, ou VOC en français la Compagnie unie des Indes Orientales a été fondée en 1602, c’est la première société cotée au monde en 1602, à la bourse d’amsterdam . La VOC a été l’une des entreprises les plus puissantes qui ait jamais existé. Elle avait déjà les grandes caractéristiques de nos sociétés modernes, le modèle de la société anonyme émettant des actions et des obligations qui peuvent être achetées et vendues, ainsi que le modèle de la multinationale. Très vite les options et contrats à terme ont également été négocié.

Durant le XVIIe et le XVIIIe siècle, la bourse d’Amsterdam était la plus importante du monde.
Un livre écrit en 1688 « Confusion de Confusiones » décrit l’incroyable nombre de tactiques utilisé par les investisseurs, pourtant il n’y avait qu’une société cotée, aux périodes de croissances succédait des périodes de baisse, ils connaissaient déjà les bulles et les paniques qui s’en suivais.

nullLa plus ancienne action du monde connue: VOC 9 septembre 1606.

Les Pays-Bas sont de culture calviniste ou le rapport à l’argent est bien plus simple, contrairement au pays de tradition catholique ou l’argent est mauvais en soi, pour les protestants c’est l’utilisation qui peut-être bonne ou mauvaise.

Les Pays-Bas ont également une grande tradition commerciale avec le monde entier aujourd’hui encore, Rotterdam est le plus grand port européen.

Cela se traduit également par une culture basée sur le pragmatisme aussi bien au niveau de la population que de son gouvernement. C’est probablement le pays européen le plus probusiness.

Une part bien plus importante de la population investi en bourse, que dans les pays latins.

Les Pays-Bas ont à Amsterdam une place financière bien plus importante que ne le suggère la taille du pays. Suite au BREXIT, de nombreuses institutions financières britanniques ont choisi les Pays-Bas pour s’y implanter.

La forte culture financière aux Pays-Bas et le capitalisme populaire a comme conséquence une valorisation de la bourse, plus importante que chez-nous.

Sur une longue période depuis 1900 le retour annuel réel de la bourse d’Amsterdam est de 5%. Les Pays-Bas ont l’inflation la plus faible de la communauté européenne, au niveau mondial seul la Suisse fait mieux.

Les financières comptent pour 27% de la capitalisation boursière, les biens de consommation pour 23% et les services à la consommation 14%. La bourse amstellodamoise compte un nombre important de grandes multinationales.

L’indice phare de la bourse d’Amsterdam l’AEX25 regroupe les 25 plus grandes entreprises du pays depuis le début de l’année, il a cru de 10,4%, depuis un an de 23,7%, depuis 3 ans de 34,5% et depuis 5 ans de 75%.

Pour nous, l’avantage de la bourse d’Amsterdam est bien entendu qu’elle soit en euro, mais aussi qu’elle fait partie d’Euronext et que chez la plupart des intermédiaires financiers les frais sont les mêmes qu’à Paris ou à Bruxelles.

Un autre avantage, le précompte mobilier est de 15%, donc pas besoin de faire des démarches administratives compliquées pour récupérer une partie du précompte étranger puisqu’il est de 15%.

Les Pays-Bas de par leur culture pragmatique et probusiness exonèrent de précompte les investisseurs qui choisissent le paiement des dividendes en actions ce qui permet à l’entreprise de garder cet argent et de le réinvestir dans son développement. Le paiement du dividende en action chez la plupart des intermédiaires financiers ne suscite aucun frais ni de taxe sur la transaction en outre le plus souvent le prix des actions que vous acquerrez par le biais du paiement des dividendes en action est généralement plus bas de quelques pour cent que le prix en bourse.

Nombre d’intermédiaires financiers à bas coût proviennent des Pays-Bas, DeGiro, Lynx, ou encore Bincbank qui est coté en bourse.

Les Pays-Bas recèlent nombre de grandes entreprises internationales.

Royal Dutch Schell et Unilever ont la particularité d’être binationale Anglo-Néerlandaise, vos préférerai la version « A » RDSA et UNA respectivement, si vous voulez profiter de l’avantage des dividendes Hollandais.

Ahold Delhaize, résultat de la récente fusion des grandes surfaces belge et néerlandaise ont la particularité de faire plus de 60% de son chiffre d’affaires aux États-Unis sur la côte Est.

Philips axée principalement sur l’imagerie et l’informatique médicales.

Heinneken, le 2e brasseur mondial.

Akzo Nobel (AKZA): chimie de spécialité. Rejette les tentatives de rachat par PPG et veut créer de la valeur pour l’actionnaire en cédant certaines activitées.

Des banques et assurances: ING, ABN Amro, NN, Aegon, Kas bank, Van Lanschot, …

Des sociétés high-Tec comme ASML, ou ASMI pour citer les deux plus grandes,  produisent des machines pour fabriquer des puces, plus que probablement dans vos smartphones, tablettes ou PC vous avez des puces produites avec leurs technologies. Actuellement ces entreprises sont boostées par la conversion vers les technologies sub 20 nano.

Une autre technologique bien connue Tom Tom un des leaders du GPS, un des rares à être encore indépendant.

Nous pouvons encore cité Randstasd une des grandes entreprises de travail intérimaire, aux Pays-Bas la courbe du chômage c’est depuis longtemps inversé et beaucoup de néerlandais choisisse de travailler à temps partiel du fait des pensions élevées souvent 95% du dernier salaire.

Une des grandes spécialités néerlandaises du fait qu’une bonne partie des P-B est sous le niveau de la mer est le dragage, Boskalis fait partie du quadripôle 2 Belges, 2 Néerlandais qui domine le dragage mondial, élargissement du canal de Suez et de Panama aménagement ou construction de nouveau port, îles artificielles, éoliennes maritimes …

Les Pays-Bas recèlent également un tissu important de petite et moyenne entreprise.

Au pays du vélo, je citerai Accel qui connaît un boom avec le vélo électrique

Philips Lighting spin-off récent de Phillips (LIGHT)

Amsterdam Commodities: spécialiste des épices (ACOMO)

Koninklijke Brill (BRILL) publication scientifique

Batenburg Techniek (BATEN): solutions techniques, électricité, électronique, automation ..

Hunter Douglas (HDG): fourniture pour la maison, équipement pour fenêtre, plafonds …

CTAC: SSII orientée SAP et Microsoft

Aperam (APAM) acier spéciaux.

Corbion (CRBN) issu de DSM, ingrédient alimentaire et biochimique

Aalberts Industries (AALB): machines, équipement et services destinés à l’industrie.

Tous les sites des entreprises Néerlandaises ont une version en anglais de leur rapport financier, même les plus petites.

La majorité des entreprises sont orientées à l’international, les Pays-Bas est un des pays le plus mondialisé.

 

Autres articles participants:

 

Par Patrick VB

4 Commentaires
  1. 12 mai 2017
    • 12 mai 2017
  2. 12 mai 2017
    • 12 mai 2017

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *