Patrick Van Beesen

Co-rédacteur principal

Investisseur en compte propre attitré au portefeuille modèle MIA Européen

Bonjour,

Je suis né à Bruxelles en Belgique et j’y vis au confluent des cultures Latine et Germanique, rien ne me prédisposait à l’investissement, cela ne faisait pas partie de ma culture familiale, ni de mon parcours scolaire.

Par contre depuis mon plus jeune âge j’ai toujours eu une grande curiosité et j’ai toujours voulu comprendre le monde dans lequel je vis.

Dans les années nonante, jetais insatisfait de ce que rapportait mes maigres économies, placée sur un livret d’épargne et j’ai franchi un premier pas en achetant une obligation d’état à plus de 9%.

Les taux des obligations diminuant, j’ai commencé à acheter des sicav d’actions en suivant pratiquement à la lettre ce que proposait une feuille sur le sujet.

Me rendant compte que les frais des sicav étaient élevés, je commençais à acheter des actions, nous étions la fin des années nonante (quatre-vingt-dix) et tout montait, je me suis même mis à acheter des warrants. Inutile de vous dire que l’éclatement de la bulle internet, je l’ai senti passer.

Loin de me rebuter, cet épisode m’a convaincu que je devais élargir mes connaissances et comprendre ce qui s’était passé et je me suis remis à investir, mais en prenant moins de risque, à cette époque je suivais encore ce que disaient les analystes, mais en relativant de plus en plus au fur et à mesure que mes connaissances financières s’accroissaient.

J’ai commencé à lire sur l’investissement dans la valeur et cela m’a convaincu qu’il y avait mieux à faire que de suivre les analystes.

J’ai adapté la formule magique de Greenblatt à l’investissement européen et adopté un style ‘value’ et quantitatif, j’ai aussi adopté le F-Score de Piotroski.

J’ai créé un blog http://ratioratingranking.blogspot.be/ ou j’ai créé ma propre méthode d’investissement ‘La méthode RRR’.

Pour moi ce blog, était un moyen de consolider mes apprentissages et de les partager.

Un autre investisseur qui m’a influencé  James O’Shaughnessy qui m’a convaincu de l’utilité d’ajouter le momentum à ma boite à outils d’investisseur dans la valeur.

En même temps, je commençais de plus en plus à m’intéresser à l’aspect qualitatif et mon style devenait de moins en moins mécanique. Un autre avantage du qualitatif c’est qu’il permet de réduire le nombre de positions de son portefeuille et d’être plus concentré.

La connaissance de la finance comportementale permet de comprendre le lien entre l’investisseur et les mouvements irrationnel de la bourse.

Les termes qui conviennent à mon style d’investissement: valeur, qualité, contrariant, momentum, champion, comportemental.

C’est armé de toutes ses connaissances que je m’oriente vers des actions de qualité et à bon prix, vous trouverez dans mon portefeuille modèle MIA Européen offert via la section privilège MIA beaucoup d’entreprises championnes dans leur domaine.

Investir dans ses connaissances c’est ce qui permet d’évoluer.

Patrick Van Beesen

Investisseur en compte propre sur le marché boursier européen