Comprendre les différents supports disponibles pour investir en Bourse

Comment investir en bourse ? L’investisseur qui souhaite dĂ©buter en bourse peut choisir entre plusieurs supports, notamment les PEA, PEA-PME, CTO et assurance vie. Chacun d’entre eux possĂšde ses spĂ©cificitĂ©s fiscales, avec la possibilitĂ© d’y loger un portefeuille plus ou moins diversifiĂ©. Nous allons passer en revue les principales caractĂ©ristiques, les avantages et inconvĂ©nients de chaque support. Choisir une enveloppe fiscale et comprendre les diffĂ©rentes rĂšgles fiscales appliquĂ©e Ă  l’investissement boursier est essentiel!

 

choix support illustration pea pme assurance vie investir bourse

 

 

Le PEA et le PEA-PME

Le plan d’épargne en actions (PEA) permet de placer son argent en bĂ©nĂ©ficiant d’une fiscalitĂ© avantageuse. Le portefeuille d’un PEA est exclusivement composĂ© d’actions, avec des titres limitĂ©s aux pays europĂ©ens hors Luxembourg, Suisse et Russie. Le montant versĂ© est plafonnĂ© Ă  150 000 €, mais vous pouvez disposer d’un PEA avec un montant supĂ©rieur grĂące aux bĂ©nĂ©fices.

Le portefeuille d’actions du PEA est destinĂ© Ă  ĂȘtre conservĂ© pendant au moins 5 ans. Il bĂ©nĂ©ficie d’une fiscalitĂ© dĂ©gressive, allant de 38 % sur les deux premiĂšres annĂ©es, Ă  34,5 % Ă  partir de 2 ans. Au bout de 5 ans, la plus-value rĂ©alisĂ©e lors de la revente n’est plus imposĂ©e au titre de l’impĂŽt sur le revenu, vous devez seulement vous acquitter de 17,2 % de prĂ©lĂšvements sociaux (CSG). En principe, il est dĂ©conseillĂ© d’effectuer un retrait avant 5 ans, sous peine d’annihiler l’utilitĂ© du PEA. En d’autres termes, si vous prĂ©levez de l’argent sur votre PEA durant les premiĂšres annĂ©es, vous ne bĂ©nĂ©ficierez plus des avantages fiscaux propres Ă  cette enveloppe.

Par ailleurs, aprĂšs 8 ans, il n’est plus possible de verser de l’argent dans le PEA. Ce support est donc intĂ©ressant pour placer jusqu’à 150 000 € sur 8 ans, aprĂšs ce dĂ©lai vous pouvez commencer Ă  effectuer des retraits sans payer d’impĂŽt sur la plus-value.

 

Le cas du PEA-PME

Le PEA-PME fonctionne comme un PEA, mais le portefeuille est encore plus restreint au niveau juridique et gĂ©ographique : on peut seulement acheter des actions sur des PME europĂ©ennes. Il s’agit d’entreprises siĂ©geant en Europe, qui possĂšdent moins de 5 000 salariĂ©s et ont un chiffre d’affaires infĂ©rieur Ă  1,5 milliard d’euros de CA annuel. Toutefois, il existe plus de choix, car les PME sont plus nombreuses que les entreprises ayant une forte capitalisation. Ainsi, le PEA-PME est un support d’investissement destinĂ© Ă  soutenir les entreprises de taille modeste dans leur croissance. Le versement est limitĂ© Ă  75 000 €. Si vous possĂ©dez un PEA et un PEA-PME, vous pouvez investir jusqu’à 225 000 €.

Malgré les limites de versement et les produits financiers disponibles, le PEA et le PEA-PME sont intéressants pour commencer à investir en bourse en douceur et faire fructifier son argent. La performance des PME atteint une moyenne de 7 % à 8 % chaque année.

Presque tous les courtiers proposent un compte PEA ou PEA-PME. Vous pouvez choisir le vître en fonction des frais de courtage, qu’il faut bien examiner selon le montant et le nombre d’ordres de bourse que vous souhaitez passer chaque mois.

 

L’assurance-vie

Il est Ă©galement possible de placer un portefeuille boursier dans une assurance vie. En principe, il n’existe pas de plafond de versement. Voici les principaux produits financiers disponibles dans ce type d’enveloppe fiscale :

  • Les fonds Euros, qui sont des obligations europĂ©ennes dĂ©tenues par l’assureur jusqu’à l’échĂ©ance. Ils ont l’avantage d’ĂȘtre sĂ©curisĂ©s, mais leur rendement actuel se limite Ă  2 % par an ;
  • Les fonds actifs de placement : vous n’achetez pas directement des actions ou obligations, mais investissez dans des fonds comme les OPCVM ;
  • Les trackers ou ETF, qui sont des indices boursiers permettant d’obtenir les mĂȘmes rendements que les fonds actifs suivis.

L’assurance-vie offre une plus grande diversitĂ© de produit que le PEA. Les ETF sont particuliĂšrement intĂ©ressants, car il s’agit de fonds passifs souvent accessibles sans frais d’entrĂ©e, avec un rendement sĂ»r sur le long terme. En effet, la bourse finit toujours par remonter.

Toutefois, ce support d’investissement est limitĂ© dans le temps : impossible d’effectuer un retrait avant 8 ans sous peine de casser le contrat. Il s’agit donc d’un investissement Ă  moyen et long terme. En contrepartie, les avantages fiscaux sont importants. Avec la Flat Tax, les impĂŽts et prĂ©lĂšvements sociaux annuels sont fixĂ©s Ă  30 % sur les 8 premiĂšres annĂ©es, puis Ă  24,7 % aprĂšs un abattement de 4 600 € pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple. Cela signifie que vous pouvez retirer ces montants sans payer d’impĂŽt, seul un prĂ©lĂšvement de 17,2 % est appliquĂ©. L’assurance-vie reprĂ©sente une bonne option si vous voulez constituer un capital et envisager une transmission de patrimoine. En effet, les taxes et impĂŽts relatifs aux successions bĂ©nĂ©ficient d’un abattement allant jusqu’à 152 500 €.

Les frais d’arbitrage dĂ©pendent de chaque courtier en bourse ainsi que de votre activitĂ©. Si vous avez un profil d’investisseur plutĂŽt actif, il faudra prĂ©voir des frais plus importants pour la gestion de vos fonds et de vos titres, mais cela est gĂ©nĂ©ralement compensĂ© par les dividendes.

 

Le compte-titres ordinaire ou CTO

Le compte titres est le support le plus flexible pour l’investissement en bourse. Cette enveloppe peut contenir des actions, des obligations, des matiĂšres premiĂšres, des devises et mĂȘme des produits dĂ©rivĂ©s ou Ă  effet de levier. De mĂȘme, il n’y a aucune limitation gĂ©ographique concernant les marchĂ©s financiers : vous pouvez Ă©changer sur les bourses europĂ©ennes, amĂ©ricaines et ocĂ©ano-asiatiques.

Par ailleurs, l’argent du compte-titres n’est pas bloquĂ© comme c’est le cas avec les PEA ou l’assurance-vie. Vous pouvez effectuer un retrait Ă  tout moment. En revanche, les plus-values sont par dĂ©faut imposables sous le rĂ©gime de l’impĂŽt sur le revenu. De ce fait, chaque plateforme de trading propose gĂ©nĂ©ralement un imprimĂ© fiscal unique Ă  complĂ©ter afin de faciliter la dĂ©claration de revenus des investisseurs membres. Bien entendu, cette imposition a une incidence non nĂ©gligeable sur les gains.

Les CTO sont plus indiquĂ©s pour les traders confirmĂ©s et actifs, qui vont alors choisir leur courtier en fonction des produits disponibles, de la qualitĂ© de la plateforme et des frais appliquĂ©s. Les brokers indĂ©pendants restent actuellement les plus intĂ©ressants au niveau du prix. Toutefois, il est possible d’apprendre la bourse et de gagner de l’argent grĂące Ă  un CTO mĂȘme si l’on est novice. Il faut seulement s’initier Ă  l’analyse technique afin de cerner les fluctuations de la bourse et en tirer profit.

 

Les supports d’investissement en synthùse

PEA / PEA-PME Assurance-vie Compte-titres
Produits financiers Actions Fonds euros, fonds actifs de placement et ETF Actions, obligations, ETF, produits dérivés, etc.
Marchés financiers Europe  Europe Aucune limitation
Plafond de versement 150 000 € + 75 000 € Aucune limitation Aucune limitation
Conditions sur la durée Bloqué sur 5 ans Bloqué sur 8 ans  Aucune limitation
Imposition  38 % (2 ans), 34,5 % (5 ans) puis 17,2 % (5 ans et plus) Flat tax de 30 % (8 ans) puis 24,7 % (plus de 8 ans) + abattements ImpÎts sur le revenu + charges sociales (Flat Tax) 

 

A lire sur le sujet de la fiscalitĂ© de l’investissement en Bourse: