Valeurs cycliques et valeurs défensives en bourse

Suite de notre dossier sur l’analyse fondamentale. A la fin de cet article vous saurez définir parfaitement une valeur cyclique ainsi qu’une valeur défensive mais les classer. Enfin vous découvrirez en quoi ces notions sont importantes dans la gestion d’un portefeuille d’actions.

Définition d’une valeur cyclique

Une valeur cyclique est comme son nom l’indique une valeur qui va suivre un cycle. Elle est liée au cycle de l’économie. Elle va décoller en période faste de reprise de l’économie ou de croissance et reculer au moindre replis. Les valeurs cycliques ont donc une évolution conjoncturelle.

cycles économiques schéma
Voici à quoi ressemble un cycle économique.

Voici les secteurs concernés par ces valeurs cycliques:

  • Automobile
  • Banque
  • Bâtiment
  • Distribution
  • Immobilier
  • Matériaux de construction
  • Métallurgie / Minier
  • Produits ménagers et soins personnels
  • Média et divertissement
  • Technologie
  • Voyages / Loisirs

Imaginez une période de chômage élevé et réfléchissez aux secteurs ci-dessus. On comprend aisément que les ventes de voyages, téléphones mobiles ou encore que le projets de constructions immobilières vont chuter n’est-ce-pas ?

Il vous faut donc savoir que toute valeur propre à l’un de ces secteurs va certainement superformer par rapport au marché lors d’une période d’expansion économique. A l’inverse en période de crise ou de récession le plongeon sera sévère pour la plupart de ces valeurs.

Définition d’une valeur défensive

A l’inverse de la valeur cyclique, la valeur défensive est peu corrélée à la conjoncture. Comme « ma petite entreprise » elle ne connait pas la crise.  Une valeurs défensive ne connaître pas la même amplitude de variation qu’une valeur cyclique. Les gains seront moins important en période de surchauffe de l’économie et il en est de même pour les pertes en cas de récession.

Il est possible de deviner la plupart des secteurs qui abritent des valeurs défensives. Ils correspondent aux besoins essentiels de l’Homme aujourd’hui. En effet quotidiennement il nous faut manger, boire, nous soigner si nous sommes malade ou encore aller travailler.

C’est ainsi qu’on retrouve les secteurs suivants:

  • Agroalimentaire
  • Assurance
  • Chimie
  • Gaz
  • Pétrole
  • Santé
  • Service aux colléctivités
  • Télécommunications

Les difficulté de classement: comment y voir clair ?

Classer les activités économiques en secteurs est toujours problématique. Il existe des secteurs qui ont des propriétés qui laissent planer le doute. Il vous arrivera donc parfois de douter au moment de devoir classer une société comme valeur défensive ou cyclique lorsque vous constituerez votre portefeuille.

Prenons par exemple l’agroalimentaire. Comme vous l’avez vu nous l’avons classé comme un secteur abritant des valeurs défensives (il faut bien manger). Cependant en cas de crise il n’est pas rare de voir des usines fermer. En effet même si les distributeurs eux continuent à écouler des produits ils vont souvent réduire les marges. Ajouter à cela une potentielle hausse des matières premières et les producteurs se retrouvent à devoir fermer des usines. Pas vraiment défensif !

cyclique versus défensif
Un schéma parlant. © MagBourse

Il y a en effet une différence entre une boulangerie qui vous vend quotidiennement du pain et une entreprise qui propose un type spécifique de madeleine haut de gamme.  Cette dernière bien que située dans l’agroalimentaire ne constituera pas une valeur défensive pour votre portefeuille.

Un autre secteur qu’on peut donner en exemple est celui des services aux collectivités. Avec les économies publiques du fait d’une dette galopante on se retrouve avec une baisse progressive des postes et des budgets. Bien que cela ne soit pas un secteur où mettre la clé sous la porte du jour au lendemain est une possibilité, cela n’en reste pas moins que certaines valeurs dans ce secteur sont bien des valeurs cycliques.

Au regard de tout cela, comment faire pour savoir à coup sûr comment classer une valeur ? La réponse est simple : ne pas négliger l’analyse sectorielle. Ainsi si vous investissez dans des valeurs liées à l’agroalimentaire sans connaître le mode de fonctionnement entre producteurs et distributeurs vous risquez de constituer un portefeuille que vous penserez très peu volatile et qui explosera aux premières secousses du marché.

schéma bottom up et top down
Les deux méthodologies d’analyse pour choisir des valeurs.

Nature des valeurs et diversification de portefeuille

La répartition entre valeurs défensives et valeurs cycliques dans votre portefeuille dépendra de votre stratégie d’investissement. Etes vous sur une stratégie court ou long terme ? Quelle est votre aversion au risque ?

Les valeurs cycliques entendent généralement un risque bien plus important que les valeurs défensives. Pour un portefeuille équilibré avec un risque mesuré vous devez diversifier aussi bien en terme de secteurs d’activités que de localisation.

Donc nous savons désormais distinguer une valeur cyclique d’une valeur défensive. Nous avons compris en quoi ces notions étaient importante en matière d’optimisation d’un portefeuille. Maintenant se pose la question: comment sélectionner les valeurs en sachant tout cela ? Deux méthodes s’offrent à nous: la méthode top down et la méthode bottom up. (En traduction littérale cela signifie de haut en bas et de bas en haut).

La méthode bottom up (microéconomique)

On étudie en premier lieu les valeurs. On s’attache à l’état de santé des entreprises et à leur propre cycle. Sont-elles d’après nous en pleine expansion ? On cherche des opportunités avec par exemple des entreprises dont la valeur intrinsèque n’est pas en rapport avec sa cotation ou bien on souhaite trouver une entreprise qui va probablement disrupter un marché, etc.

Une fois une liste de valeurs à fort potentiel dégagée, on va cette fois-ci analyser les secteurs de chacune d’entre elles et diversifier selon les objectifs de risque.

La méthode top down (macroéconomique)

Ici à l’inverse on part du marché économique et on analyse le cycle dans lequel il se trouve. Cette analyse vous permettra de comprendre les secteurs d’activités vers lesquels vous diriger. Par exemple si le marché est en pleine récession on va privilégier des valeurs défensives. Cette analyse se terminera évidemment par une analyse de chaque entreprise afin de sélectionner celle qui a le plus de chance de profiter par exemple d’une phase d’expansion sur son marché.

A lire aussi dans notre dossier sur l’analyse fondamentale: