Qu’est-ce que la SIIC et comment y investir ?

La SIIC ou société d’investissement immobilier cotée désigne un type d’investissement immobilier. C’est une entreprise foncière qui achète et gère des biens destinés à la location. En ce qui concerne les investisseurs, ils sont rétribués sous forme de dividende. Qu’est-ce que la SIIC et comment y investir ? On vous répond dans cet article.

Foncière cotée : kézako ?

Une société d’investissement immobilier cotée est une société foncière qui profite d’un régime fiscal favorable. On fait plus exactement allusion à une exonération de l’impôt sur les sociétés.

L’objet de la foncière cotée vise la construction ou l’acquisition d’immeuble(s) destiné(s) à la location. En effet, une SIIC est cotée en bourse. En contrepartie des avantages fiscaux, elle a l’obligation de reverser une part fixe des loyers perçus et des plus-values à ses actionnaires. 

Comment peut-on investir dans une SIIC ?

Vous voulez investir dans une SIIC ? La première chose à faire est d’ouvrir un compte-titres auprès d’un intermédiaire en bourse (de la même façon que pour tout titre boursier). Il peut s’agir de :

  • une société de bourse,
  • un courtier,
  • une banque,
  • une compagnie d’assurance. 

Le compte-titres reçoit donc les actions de la SIIC.

Note : l’établissement qui a pour rôle de tenir ce compte va percevoir des « frais de garde ». On calcule ces derniers selon la valeur totale du portefeuille et le nombre de titres. L’achat d’actions SIIC équivaut donc à un investissement immobilier. Cela implique trois choses :

  • Une liquidité de tous les instants : il s’agit de l’avantage de la cotation, étant donné qu’il est possible d’entrer ou de sortir à tout moment.
  • Une relative surperformance par rapport à l’immobilier : les SIIC peuvent acheter de nouveaux immeubles ou transformer ceux qu’elles possèdent étant donné qu’elles sont cotées en bourse et peuvent se financer.
  • Des fluctuations importantes : les SIIC n’avancent pas en ligne droite. Il en est de même pour la bourse. Sur quelques mois ou au jour le jour, elles évoluent comme la bourse. Leurs performances peuvent s’aligner avec celles de l’immobilier, sur plusieurs années.

Comment choisir sa SIIC ?

Pour être sûr de choisir la meilleure SIIC, consultez au préalable les divers rapports financiers des entreprises foncières visées. Ces rapports financiers donnent un aperçu significatif de l’évolution de l’organisation et de sa santé financière. De plus, ces informations sont généralement accessibles sur le site Internet de la SICC via la rubrique « investisseurs ». 

Autre conseil : ne vous focalisez pas uniquement sur le rendement du dividende (exprimé en pourcentage.) En effet, un rendement élevé peut aussi s’expliquer par un déclin du secteur.

SCPI ou SIIC ?

À l’image de la bourse, la SIIC peut subir de grandes variations (à la baisse comme à la hausse). La société civile de placement immobilier ou SCPI n’est par contre pas cotée. Elle distribue le rendement locatif du patrimoine immobilier qu’elle gère aux investisseurs. Il s’agit donc d’un investissement plus sécurisé étant donné qu’il n’est pas soumis au jeu de l’offre et de la demande, tout comme la SCII. 

Dividende mensuel et SIIC

La SIIC reverse une grande majorité de ses revenus locatifs à ses actionnaires, sous forme de dividende. Ce dernier est mensuellement versé aux investisseurs de la SIIC. La somme perçue au titre du dividende par l’actionnaire va ainsi apparaître sur le compte-espèces de son compte-titres. 

ETF SIIC

Pour investir dans l’immobilier coté, il est tout à fait possible de recourir aux ETF (Exchange Traded Funds ou Fonds négociés en bourse). Il est aussi connu sous les noms de « fonds indiciels » ou « trackers ». Ce sont des fonds d’investissement composés d’obligations et d’actions provenant d’une multitude d’entreprises ou d’obligations de certains États. Les ETF suivent l’évolution d’un indice boursier qu’ils répliquent. Il s’agit d’une façon de diversifier ses actions, tout en diminuant les coûts. 

courtier etoro