Profile business: comment Jack Ma a bâti sa fortune ?

Ma Yun est un richissime homme d’affaires chinois. Jack, est son prénom usuel occidental. Ce qui fait qu’il est plus connu sous l’appellation Jack Ma. Il est l’un des fondateurs d’Alibaba Group qui dispose de plusieurs filiales en Asie et ailleurs. Ma Yun est né en septembre 1964 à Hangzhou, en chine. Aujourd’hui, sa fortune est estimée à 41,3 milliards USD. Découvrons l’histoire de cet homme d’affaire hors pair.

Jack Ma : le milliardaire recalé 10 fois à Harvard

Jack Ma est issu d’une famille modeste. En effet, ses parents étaient des musiciens traditionnels chinois. Ce qui explique son côté excentrique et artistique. Ainsi, rien ne pouvait présager que cet homme serait aujourd’hui l’homme le plus riche de toute la Chine.

Prof d’anglais et traducteur

Durant son cursus scolaire, Jack Ma croise la route d’un professeur de géographie dont la réflexion sur l’utilité de parler l’anglais change sa vie. Un jour, ce professeur déclara « Si un étranger vous demande un renseignement et que vous ne pouvez pas répondre, c’est toute la Chine qui perd la face ». Dès ce jour, Ma achète une radio avec toutes ses économies afin de suivre des stations anglophones. Sa détermination lui permet d’apprendre très vite l’anglais.

Jack Ma obtient une licence d’anglais à l’Université normale de Hangzhou en 1988. Au cours de son cursus, l’université de Harvard l’a recalé 10 fois. Aussi, Ma a manqué son entrée à l’école de police et même d’être serveur dans les tous premiers KFC chinois. Il a également exercé de petits jobs dont livreur en tricycle. Ensuite, il a monté d’une agence d’interprètes. Plus tard, l’Hangzhou Dianzi University le recrute comme professeur d’anglais.

Création d’Alibaba avec 60 000 $ de capital

Lors d’un de ses voyages à Seattle, aux Etats-Unis, en tant qu’interprète, Jack Ma découvre Internet. Son premier contact avec l’internet était par le biais de Yahoo, en 1995. A cette époque, personne ne connaissait Internet en Chine. C’est de là qu’il a eu l’idée de créer « China Pages », un site d’annonces chinois. Il y est parvenu après nombre d’obstacles mais ses pages jaunes n’ont pas marché à cause de gros concurrents.

Dans sa province de Hangzhou, Jack Ma et dix-huit de ses amis rassemblent la somme de 60 000 dollars. C’est avec ce capital qu’ils ont démarré l’entreprise d’e-commerce chinois Alibaba le 4 avril 1999. Deux ans plus tard, le chiffre d’affaire de cette entreprise passe à 830 000 dollars. C’est le début de ce mastodonte d’e-commerce.

Dans le temps, Jack a déclaré que : « l’e-commerce asiatique va dans le mur. L’Asie c’est l’Asie, l’Amérique c’est l’Amérique. Partout dans le monde, on suit le modèle américain. Mais l’Asie a besoin de son propre modèle ». Il boosta alors Alibaba qui devient un géant du business to business en Asie.

Jack Ma et Alibaba en bourse

Le groupe Alibaba fut introduit en bourse avec un record non égalé à ce jour. En effet, le groupe cofondé par Jack Ma a levé 22,6 milliards d’euros sur le Nasdaq en 2014. Cinq ans après, le géant de l’e-commerce s’est introduit à Hong Kong. Les estimations de cette deuxième introduction en bourse étaient estimées à 13 milliards de dollars. Ceci, à cause d’une décote de 6 % par rapport au prix annoncé dans le temps.

Le groupe Alibaba est côté à Nasdaq, Hong Hong, Wall Street, et autres. Le cours de l’action du groupe est estimé à 186,367 EUR et est en hausse à la bourse de NYSE. Pour beaucoup, Alibaba est surnommé « l’Amazon chinois »

Les filiales du groupe Alibaba

Dans son développement, le Groupe Alibaba du milliardaire Jack Ma détient des actions dans nombre de sociétés. Parmi elles, il y a Haier Electronics Group dans lequel ils ont investi 364 millions de dollars. Aussi, Yahoo détenait des parts dans le groupe jusqu’en janvier 2015.

Par ailleurs, ce mastodonte chinois détient également plusieurs filiales dont :

  • Youku
  • AGTech Holdings Limited
  • UCWeb
  • China pages
  • Alibaba Pictures
  • Alibaba Cloud

Jack Ma : un investisseur et un dirigeant hors pair

Lors d’un de ses passages à Paris, Jack Ma a accordé un entretien aux « Echos ». Entre autres choses, on découvre que le fondateur du géant de l’e-commerce chinois est un visionnaire. Pour lui, « la Bourse est un moyen, il faut avoir une vision à dix ans ». Il prône donc les investissements à long terme pour engranger le maximum de plus-value.

Pour beaucoup, ses méthodes sont peu orthodoxes. Il s’assimile lui-même à « un crocodile dans le fleuve de Yangtsé ». Ceci s’explique par le fait que dans le business, il faut se prendre très au sérieux. Pour Frédéric Raillard, président et cofondateur de l’agence de communication digitale Fred & Farid, Jack Ma est un personnage exalté et exubérant.

L’un de ses crédos est de gagner des milliards tout en étant frugal. Ce qui veut dire qu’il faut être simple en tout mais très travailleur. Dans ce sens, Jack Ma affirme que « Tout est possible si l’on travaille dur ». Par ailleurs, l’entrepreneur le plus riche de la Chine  conseille aux jeunes investisseurs de s’inspirer des meilleurs pour investir et gagner. En plus, il déclare que « la chose la plus importante dont vous devez disposer est la patience».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *